Close

NOUVELLES

AVIS DE NOMINATION / NOUVELLE DIRECTION GÉNÉRALE

Rouyn-Noranda, 23 octobre 2019 – La Corporation du Tour cycliste de l’Abitibi a procédé à l’embauche de Madame Geneviève Proulx pour occuper les fonctions de directrice générale de l’organisation. À l’intérieur de son cursus, Mme Proulx est détentrice d’un baccalauréat en récréologie de l’Université du Québec à Trois-Rivières et en voie d’obtention d’un certificat en gestion des ressources humaines de l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue.

Mme Proulx mettra au profit du Tour de l’Abitibi ses nombreuses années d’expérience de gestionnaire et de coordonnatrice dans le secteur des loisirs, du tourisme et de la culture acquises dans le domaine municipal. Au cours de sa carrière, Mme Proulx a occupé des postes de directrice générale dans des organisations dans le domaine de l’évènementiel et du tourisme. Elle a aussi occupé des fonctions de direction des ressources humaines et des communications pour des entreprises privées.

En plus de supporter le conseil d’administration dans ses activités et de superviser les opérations du Tour, Mme Proulx assure les relations publiques, le marketing ainsi que les partenariats d’affaires, et ce, en cohésion avec les besoins de cet événement sportif d’envergure. Mme Proulx est en poste depuis le 15 octobre 2019.

Le Tour de l’Abitibi contribue à faire rayonner l’Abitibi-Témiscamingue sur la scène nationale et internationale en plus d’être une grande fierté régionale. Le 52e Tour de l’Abitibi aura lieu du 13 au 19 juillet 2020, avec Rouyn-Noranda comme ville-hôtesse. C’est un rendez-vous!

«Coup d’Éclat!» pour le Tour et le FME

L’Abitibi-Témiscamingue pourra se vanter d’avoir réalisé deux «Coups d’Éclat!» cette année, grâce au sport et à la culture.

La région, via le Tour de l’Abitibi Desjardins et le Festival de musique émergente (FME), s’est à nouveau distinguée sur la scène provinciale, cette fois en signant un doublé au 14e Gala des «Prix Coup d’Éclat!», tenu mardi soir à Laval dans le cadre du Congrès des festivals, événements et attractions touristiques du Québec.

Ainsi, le Tour de l’Abitibi a remporté la palme dans la catégorie «Concours promotionnel», alors que le FME raflait l’honneur dans la catégorie «Publicité à la télévision» (pour les événements au budget de plus de 500 000 $).

Le Tour a obtenu la faveur du jury avec son concours de photos impliquant les formations qui prenaient part au «Challenge des équipes Instagram». Les équipes cyclistes recevaient une liste de photos à prendre avec divers degrés de difficulté et d’originalité. «En plus d’être amusant, ce concours a créé un ‘’buzz’’ sur les médias sociaux et permis aux spectateurs de voir l’événement à travers l’œil des athlètes», a-t-on souligné au gala.

De son côté, le FME a triomphé avec son amusante publicité montrant des enfants qui jouent de la musique dans un garage du Vieux-Noranda. «Elle est funky et donne définitivement le goût de retomber en enfance et de partir un band de garage», ont fait valoir les organismes qui décernaient les «Prix Coup d’Éclat!».

 

Lire sur le site L’écho Abitibien

La finale de la 51e édition : Les Américains raflent tout

C’est aujourd’hui qu’avait lieu l’étape mettant fin à la 51e Édition du Tour de l’Abitibi. Lors de celle-ci, les coureurs venus de partout à travers le monde devaient parcourir 118,7km. En effet, le départ de cette dernière journée de compétition avait lieu à La Sarre. Les cyclistes se dirigeait ensuite vers Rouyn-Noranda via Palmarolle et Sainte-Germaine-Boulé. Lors de l’arrivée, une foule dense attendait les cyclistes et l’ambiance festive était au rendez-vous.

Lors de cette étape, les cyclistes n’ont jamais été capable d’avoir une avance de plus 20 secondes lorsqu’ils étaient en échappée. Les coureurs ont toutefois tenté tout au long de la course de nombreuses attaques afin d’éviter une échappée. La stratégie était donc de mise lors de cette étape.

Malgré les nombreuses tentatives d’échappée, c’est seulement rendu au critérium, à 78,9km, que les coureurs ont réussis à gagner une légère échappée. C’est ainsi que Gianni Lamperti de l’équipe nationale des États-Unis s’est emparé de la première position, suivi de près par le Canadien Riley Pickrell, et finalement Luke Lamperti de l’équipe nationale des États-Unis se classe au troisième rang cette étape.

Pour ce qui est des maillots, les américains n’avaient pas l’intention de céder leurs places. Michael Garrison est le gagnant de cette édition du Tour en remportant à nouveau le maillot brun. Matthew Riccitello, conserve également son maillot bleu, qui d’ailleurs le porte fièrement depuis le tout début de la semaine. Lucas Bourgoyne remporte le maillot orange, et Luke Lamperti obtient le maillot à pois.

Ce fut une édition extraordinaire et rempli de rebondissement. En espérant vous retrouvez lors de la prochaine édition !

Les Américains au sommet du podium

Aujourd’hui avait lieu l’avant dernière étape de la 51e édition du Tour de l’Abitibi. Pour cette étape, les coureurs devaient parcourir une distance de 109,3 km en direction de Mont-Brun pour ensuite revenir à Rouyn-Noranda. Avec le départ et l’arrivée à Rouyn-Noranda, les   spectateurs étaient nombreux à encourager les coureurs. La tenue en parallèle du Tour de la Relève contribuant largement à créer une ambiance festive.

Cette étape ne venait pas sans son lot de difficulté. En effet, les nombreuses courbes, les pentes abruptes et les routes étroites ont causé beaucoup d’embûche aux athlètes. Certains ont connus des sorties de route, alors que d’autres étaient affectés par la chaleur, mais tous ont persévéré et atteint le fil d’arrivée.

Sur de longs kilomètres, cinq coureurs se sont tenus en échappée à l’écart du peloton, Lucas Bourgoyne de l’équipe nationale américaine, Ethan Craine, de l’équipe Team California, Axel Froner, de l’équipe Team Ontario, Antonin Souchon, de l’équipe nationale française et Jack Shuckra, de l’équipe Vantaggio Fitness and Nutrition. Malgré l’avance qu’avaient ces coureurs, le peloton a été rattraper l’échappée dans le critérium, à l’exception de Lucas Bourgoyne.

En effet, le coureur des États-Unis a su prendre une avance considérable lors des derniers tours du critérium afin de pouvoir monter la première marche du podium. Le Canadien Riley Pickrell et Luke Lamperti de l’équipe nationale des États-Unis ont attaqué les derniers mètres de la course pour terminer deuxième et troisième.

Pour ce qui est des maillots, les américains ont tout raflé. Micheal Garrison, défend son titre de porteur du maillot brun. Matthew Riccitello, conserve également son maillot bleu. Lucas Bourgoyne a su démontrer son talent en remportant le maillot orange. Alors que Luke Lamperti enlève au Danois Iwersen le maillot à pois.

 

L’étape décisive

C’est demain que tout se jouera pour nos cyclistes afin de remporter l’un des maillots tant convoités. La septième et dernière étape du Tour de l’Abitibi connaitra son départ dans la ville de La Sarre à 14h30.

Les cyclistes se dirigeront vers le fil d’arrivée à Rouyn-Noranda via Palmarolle et Sainte-Germaine-Boulé pour une distance de 118,7km avec plus de 10 tours de critérium à parcourir.

Une dure étape pour les cyclistes en cette épreuve témiscamienne

C’est aujourd’hui qu’avait lieu la tant attendue épreuve faisant le Tour du Témiscamingue. Dans cette étape de 131,5 km, les Témiscamiens ont offert un accueil des plus chaleureux pour encourager les cyclistes, chacun des villages avait un bon nombre de spectateurs. Une ambiance festive était au rendez-vous.

Malgré les 35 degrés Celsius ressentis lors de l’étape, les coureurs ont démontré leur détermination tout au long de la course. Toutefois, quelques embûches sont venues compliquer le parcours de certains cyclistes, soit par des crevaisons ou des malaises causés par la chaleur.  Or, l’épreuve témiscamienne a su se démarquer avec son dénivelé, ses paysages et ses routes exceptionnelles.

Pour la première fois depuis le début de cette 51e édition, le Tour de l’Abitibi a connu un peloton désorganisé et dispersé en raison de la chaleur et des valons. Malgré tout, le Néo-zélandais, Joshua Kench, a mené la course en échappée sur près d’une trentaine de kilomètres pour finalement remporter la première place de cette étape. Le gagnant de l’étape était suivi par le Canadien, Jackson Kinniburgh de l’équipe nationale canadienne. Puis, en troisième position se classe le Français Lucas Cumenal. Ainsi, pour cette 5e étape, le podium propose une nouvelle variante avec des coureurs provenant de différentes équipes.

Pour ce qui est des maillots, on maintient la tendance, le maillot brun est remporté par Michael Garrison de l’équipe nationale des États-Unis. Le maillot bleu, quant à lui, est porté par l’américain Matthew Riccitello. Pour sa part, Luke Lamperti, de l’équipe nationale des États-Unis, porte toujours fièrement le maillot orange, alors que le maillot à pois a été remis une fois de plus au grimpeur danois Emil Schandorff Iwersen.

 

L’étape de la ville hôtesse

La sixième étape du Tour cycliste de l’Abitibi débutera à 16h45 à Rouyn-Noranda, le peloton se dirigera vers Mont-Brun pour finalement revenir dans la ville hôtesse.

Cette étape s’annonce aussi mouvementée que celle du Tour du Témiscamingue, étant donné la chaleur accablante prévue, ainsi que les nombreuses courbes présentes sur le parcours.

Deux étapes pour les cyclistes du Tour de l’Abitibi

Dès 9h ce matin près de l’entrée principale du Cégep de l’Abitibi-Témiscamingue se déroulait l’étape 3 du Contre-la-montre Individuel du Tour de l’Abitibi. À chacun leur tour, les cyclistes parcouraient une distance de 10,1 km autour du Lac Osisko et on atteint une vitesse moyenne de 47,1 km.

Encore aujourd’hui, les Américains ont fait leur place au classement de cette étape. En première position, Michael Garrison, de l’équipe américaine, suivi de Matthew Riccitello, de la même équipe. Puis, en troisième position on retrouve le Canadien Jacob Rubuliak.

Pour ce qui est des maillots, encore trois coureurs de l’équipe américaine ont grimpé sur le podium. Michael Garrison défend son titre et maintien le maillot brun en plus de remporter son deuxième maillot orange. Matthew Riccitello quant à lui conserve son maillot bleu. Puis, Emil Schandorff Iwersen conserve également son maillot à pois.

 

Deuxième étape de la journée : Malartic

Dès l’arrivée à Malartic, l’ambiance était à la fête. Beaucoup de festivités avait lieu sur le site du Centre culturel et récréatif, avec musique et hot-dogs, familles étaient rassemblées pour l’événement de cette 4e étape.

Malgré un ciel menaçant et les quelques gouttes de pluie, l’étape s’est déroulée calmement, avec une seule chute sur les 52,5 km. Pourtant, il y avait énormément de fébrilité dans l’air. Les cyclistes chassaient très forts à l’avant, amenant le peloton à maintenir une vitesse moyenne de plus de 49km/h, ainsi le record de 1975 de la course la plus rapide. C’est finalement le Canadien Riley Pickrell qui remportera l’étape, lui qui avait été vainqueur de trois étapes lors du Tour 2018. Suivi par Luke Lamperti de l’équipe des États-Unis. Puis, en troisième position, on retrouve Aidan Coats-Ballaseux de l’équipe Team California.

 

Pour ce qui est des maillots, l’américain Michael Garrison détient toujours le maillot brun. Le maillot orange se voit être remporté par Luke Lamperti de l’équipe des États-Unis. Matthew Riccitello conserve toujours son maillot bleu. Puis, Emil Schandorff remporte à nouveau le maillot à pois.

 

Le Tour honore son premier champion

La deuxième cérémonie du Temple de la renommée aura lieu ce samedi, mais le Tour de l’Abitibi a profité de la présence de Gérald Rocheleau à Malartic pour introniser le champion du premier Tour de l’Abitibi en 1969.

Le cycliste de la rive-sud de Montréal a été le premier à franchir le fil d’arrivée de la première étape en 1969 qui reliait Amos et Val-d’Or. M. Rocheleau est ensuite remonté à deux reprises sur la première marche du podium, ce qui lui a permis de remporter le titre de premier champion du Tour à 50 secondes de Robert Van den Eynde en plus de trôner aussi comme meilleur grimpeur.

« J’étais un jeune garçon », se souvient Gérald Rocheleau. « C’était la première fois que je faisais un Tour comme ça », raconte-t-il, quelque peu surpris de recevoir un honneur après toutes ces années. « Au 25 ans du Tour, quand Léandre Normand m’a contacté pour écrire son livre, je me suis aperçu que j’avais gagné quelque chose de grand », mentionne-t-il.

Gérald Rocheleau a donc roulé au niveau compétitif pendant 4 ans principalement dans la région de Montréal. Même si ses meilleures années de cyclisme sont derrières lui, Gérald Rocheleau est toujours en selle, 50 ans après avoir remporté son titre de champion. Il parcourt toujours entre 1000 km et 2000 km par année.

 

Épreuve Témiscamienne

Vendredi 19 juillet, aura lieu la 5e étape du Tour. Une épreuve de plus 131,5 km qui fera faire aux cyclistes le Tour du Témiscamingue. Le départ est prévu à Notre-Dame-du-Nord à 14h et l’arrivée se fera à 16h50 à la ville de départ.

Étape 2 : La plus longe étape de la semaine du Tour de l’Abitibi!

C’est aujourd’hui qu’avait lieu la plus longue étape de la semaine. Les cyclistes devaient parcourir un circuit s’étalant sur plus de 136,9 kilomètres passant par le Parc national d’Aiguebelle, encore une nouveauté pour le Tour. « C’est une belle addition au Tour cette année avec des types de routes auxquelles les cyclistes ne sont pas habitués dû aux nombreuses montées et descentes » mentionne le directeur technique adjoint, Olivier Grondin.

Aucune collision n’a eu lieu dans le Parc d’Aiguebelle comme on aurait pu le croire, c’est plutôt au coin du boulevard du Collège, lors du dernier tour peu après que l’échappée de quatre cyclistes ait été rattrapé par cinq autre coureurs. Avec une minute et dix secondes d’écart le peloton entrait à fond et les cyclistes prenait beaucoup de risque. C’est plus de 30 coureurs qui se sont retrouvés au sol, toutefois sans créer d’incidence au classement.

Aujourd’hui, fut une grande victoire pour l’équipe nationale américaine, alors que ses coureurs Lucas Bourgoyne et Luke Lamperti se sont classés au 1er et 2e rang de l’épreuve, suivis par Ethan Craine de Team California.

Pour ce qui est des maillots, trois coureurs de l’équipe nationale américaine sont montés sur le podium. Michael Garrisson garde la maillot brun, Lucas Bourgoyne remporte le maillot orange et Matthew Riccitello garde le maillot bleu. Emil Schandorff Iwersen conserve lui aussi son maillot à pois.

Résultat de l’étape : http://tourabitibi.com/tour-resultats/

Deux étapes en une journée

Jeudi 18 juillet, aura lieu deux demi-étapes, soit la troisième et la quatrième de la semaine du Tour. La troisième étape, le contre-la-montre Individuel débutera avec son premier départ devant le Cégep de l’Abitibi-Témiscamingue dès 9h00.

La quatrième étape, comprendra un parcours s’étalant sur une distance de 52,5 km, partira de Malartic, passera par Rivière-Héva, pour ensuite revenir à sa ville de départ.

1ère étape du Tour de l’Abitibi : Le Tour pourrait déjà être joué!

Micheal Garrison de l’équipe des États-Unis a remporté la première étape du Tour cycliste de l’Abitibi, d’une distance de 117,6 km entre Val-d’Or et Rouyn-Noranda. Au terme d’une échappée légendaire, le jeune athlète a inscrit un chrono de 2 heures 54 minutes et 47 minutes, suivi de très près par le coureur de l’équipe du Québec Lukas Carreau, puis suivi par l’américain Matthew Riccitello.

Ces coureurs faisaient partie d’une échappée de quatorze cyclistes qui avait sept minutes d’avance sur le peloton. Les commissaires ont pris une décision qui se voit très rarement. Le peloton a été arrêté à l’entrée du circuit pour laisser les meneurs terminer leur course.

C’est par la suite que le peloton a effectué ses trois tours de circuit.

Suite à cette première étape, le meneur du classement au temps, Garrison, portera le maillot brun lors de la course de demain. Il a également remporté le maillot orange (classement aux points), qui sera porté par Lukas Carreau de l’équipe du Québec. Matthew Riccitello quant à lui, s’est vu remettre le maillot bleu (meilleur jeune). Pour ce qui est du maillot à pois, c’est à Emil Schandorff Iwersen qu’il a été remis.

Voici le lien des résultats : http://tourabitibi.com/tour-resultats/

Une longue étape

Mardi le 17 juillet, la deuxième étape du Tour aura lieu la plus longue étape du Tour sur route via le Parc national d’Aiguebelle. La course sur route s’étalant sur une distance sur plus de 136,9km sera assurément très impressionnante et historieur pour la 51e édition du Tour.

Cette étape partira d’Amos à 16h00 au Parc de la Cathédrale et l’arrivée finale prévue à Rouyn-Noranda est prévue à 19h10.

Challenge Sprint – 15 juillet

Le Tour de l’Abitibi a rendu hommage au jeune David Carey, décédé récemment à l’âge de 13 ans. Cet hommage lui fut rendu lors de la présentation des coureurs à Rouyn-Noranda le lundi 15 juillet 2019. La présentation et l’hommage précédaient le Challenge Sprint Abitibi. De plus, les maillots des meneurs du Tour de l’Abitibi portent l’inscription ‘’I ride for David’’ accompagné d’un ruban orangé.

Le Challenge Sprint Abitibi est une compétition hors concours toute particulière du fait que seulement 24 coureurs y participent. Ces coureurs sont désignés par leur équipe en fonction de leur habileté spécifique.

Dans un premier temps, les 24 coureurs compétitionnent par groupe de trois, un des trois coureurs sera éliminé à la fin du Sprint et les deux autres prendront part au quart de final. Ce deuxième volet, les quarts de final, regroupe quatre coureurs, dont deux seront éliminés. Ce sont aussi quatre coureurs qui s’affronteront en demi-finale et en finale.

Ho surprise ! Le favori des observateurs habitué du Tour, Riley Pickrell, a été devancé par l’américain Lucas Bourgoyne. Pickrell avait d’ailleurs remporté de façon très nette chacun des trois volets précédents. Le trio de vainqueurs est complété par Fabien Selivert, de l’équipe de France.

Ce Challenge Sprint est très impressionnant et intéressant pour les spectateurs qui d’ailleurs était fort nombreux compte tenu de la belle température.

Le jeune David Carey a qui on a rendu hommage est d’une famille très impliquée depuis longtemps au Tour de l’Abitibi : son frère aîné, Thomas, a participé au Tour à titre de coureur, ses parents ont été bénévoles à moto même quand aucun de leur fils ne participait et David lui-même a couru au Tour de la Relève en plus de donner un coup de main à l’organisation à la cafétéria, ce qui lui permettait de saluer tous les coureurs et bénévoles.

La prochaine étape du Tour de l’Abitibi aura lieu le 16 juillet, une course sur route de Val-d’Or à Rouyn-Noranda, où les coureurs auront à compléter trois tours d’un circuit fermé de 3,7 km.

21 équipes et 130 cyclistes pour le 51e Tour de l’Abitibi


C’est aujourd’hui que la 51e édition du Tour de l’Abitibi a dévoilé les noms des 21 équipes qui participeront à cette compétition sportive internationale. Ce sont plus de 130 cyclistes qui parcourront les routes à travers l’Abitibi-Témiscamingue du 15 au 21 juillet prochain.


Les athlètes de catégorie junior représenteront en tout cinq nationalités, soit le Canada, les États-Unis, la France, le Danemark et le Maroc.


Une compétition haute en couleur
Cinq équipes nationales se disputeront une place au premier rang, soit l’équipe du Canada, les États-Unis, la France, le Danemark et le Maroc. La compétition sera serrée puisque les coureurs français sont présentement quatrièmes au classement général UCI alors que l’équipe danoise se classe au sixième rang.

Quant aux équipes régionales, 11 des 17 formations inscrites proviennent du Canada et 6 sont d’origine américaine. Deux nouvelles équipes régionales s’ajoutent au Tour cette année, une québécoise et une américaine. L’équipe Ma Kadence s’ajoute à celles du Québec, puis l’équipe STK Cycling p/b Elliston coaching s’additionne aux équipes américaines.
« Comme chaque année, la région de l’Abitibi-Témiscamingue sera représentée par l’équipe IAMGOLD. Le Tour de l’Abitibi est une étape très importante pour nos athlètes régionaux et nous invitons la population à venir les encourager pendant toute la semaine », s’exclame la présidente du Tour, Mme Suzanne Fortin.


Sanctionné par l’Union Cycliste Internationale (UCI), le Tour de l’Abitibi est la seule des 9 compétitions dans le circuit de la Coupe des nations Junior UCI à être présentée en Amérique. Durant ses 51 ans d’histoire, le Tour a accueilli des milliers de participants provenant de plus de 40 pays différents. À ce jour, le Tour continue d’être un excellent tremplin pour les cyclistes aspirant aux rangs professionnels.

Équipes 2019

Équipes nationales :

  • Canada parrainée par Développement économique Canada
  • États-Unis parrainée par Cégep de l’Abitibi-Témiscamingue
  • France parrainée par Agnico Eagle
  • Danemark parrainée par la Mine Canadian Malartic
  • Maroc parrainée par Ambulances Abitémis, une division de Dessercom

Équipes régionales (Canada):

  • Québec parrainée par le gouvernement du Québec
  • Espoirs Élite Primeau Vélo parrainée par Hydro-Québec
  • Cycling BC parrainée par Le Citoyen
  • Ottawa Bicycle Club parrainée par la ville d’Amos et eau Eska
  • Notre équipe régionale, IAMGOLD parrainée par la Ville de Rouyn-Noranda
  • Desjardins Ford – QC parrainée par Elcom Radio et Sureté du Québec
  • Ontario parrainée par Mazda
  • Tag Cycling Race Team parrainée par Eldorado Gold
  • Vélo Club Métropolitain parrainée par Air Canada
  • Ma Kadence parrainée par Hecla Québec

Équipes régionales (États-Unis):

  • STK Cycling p/b Elliston coaching parrainée par Autobus Maheux
  • Vantaggio Fitness and Nutrition parrainée par RNC Média
  • Alterra Home Loans Cycling Team parrainée par Motel Mistral
  • Team California parrainée par Énergie
  • North Star Development Cycling parrainée par la Ville de Val-d’Or
  • The Endurance Collective Devo p/b Cat 5 wrench parrainée par TVC9

 

Une oeuvre qui fera du bruit

Le Tour de l’Abitibi participera pour la première fois à la démarche CULTURAT RN avec la création d’une  œuvre éphémère participative « Le mur du son ». Il s’agit également d’une première alliance culture et sport pour la Ville de Rouyn-Noranda. Une imposante structure en bois sur laquelle sont apposées des roues de vélo sera installée pendant toute la semaine afin de créer une ambiance musicale au fil d’arrivée située en face de l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue.

La conceptrice de l’œuvre éphémère, Madame Mélanie Nadeau, invite les citoyens à venir lors de la cérémonie de présentation des équipes le lundi 15 juillet pour décorer l’œuvre : « J’invite la population à apporter différents objets, comme  des attaches à pain ou des capsules à pilules pour que l’œuvre s’anime et fasse de la musique! Plus l’œuvre fera du bruit, plus elle encouragera les cyclistes! ».

« Le mur de son » a été conçu dans le but de faire participer la communauté, de rassembler les gens et de leur faire ressentir les mêmes émotions que lorsqu’un peloton quitte la ligne de départ.  

Ce projet d’œuvre participative éphémère a été rendu possible grâce à une aide financière de la Ville de Rouyn-Noranda, dans le cadre de la démarche CULTURAT RN.

À très bientôt!