Close

NOUVELLES

The European Cyclists Are HonouredLes cyclistes européens à l’honneurLos ciclistas europeos resaltan

AMOS, July 26th, 2014 – Today, the cyclists of the Tour de l’Abitibi Desjardins were treated to a very special stage, which took place entirely in Amos territory. For this sixth and second last stage, the racers ran through 9 laps of 11 kilometres through the streets of Amos. This urban circuit allowed several athletes from the teams from Columbia, France, Canada, Denmark, and the United States to break away for a few minutes, before the pack caught up to them during the turns. During the last lap, the most dominant racers made themselves known, and Quentin Valognes, from team Novo Nordisk finally finished in first place.

As for the holder of the brown jersey, Rayane Bouhani, he earned a second place, insuring him to keep the title of leader of the general ranking for the last stage. In third place, Team Denmark’s Mathias Norsgaard Jorgenson, who was on the podium for the third time, also preserved the blue jersey for best rookie. The orange and polka dot jerseys will not change owners either, being worn once again by Adrien Carpentier and Abderrahim Zahiri on the road from Senneterre to Amos.

A Well Deserved First Place
The fact of having won two stages in addition to the Sprint Abitibi Challenge is an achievement in itself, but what is even more remarkable in Team France’s Quentin Valogne’s journey is that he suffers from type 1 diabetes. Besides, all the Novo Nordisk team is composed of racers suffering from this disease.

Some Inclement Weather
It was raining for more than twenty minutes of this stage, which had for effect of slowing down the racers, since they were more cautious in the turns. However, despite the fact that the pavement was wet, few accidents occurred, and the athletes preferred driving at a slower pace. All in all, the 95 kilometre journey took 2 hours and 8 minutes to travel.

Tomorrow, The Last Stage
Tomorrow, the cyclists will begin the last stage of this 46th edition of the Tour de l’Abitibi Desjardins. This stage will bring the racers from Senneterre to Amos, passing by Barraute along the way, for a total of 98 kilometres. In the morning, the Tour de la relève Desjardins will bring the cyclists aged 6 to 16 years old to perform a criterion in Amos.
AMOS, le 26 juillet 2014 – Aujourd’hui, les cyclistes du Tour de l’Abitibi Desjardins ont eu droit à une étape bien spéciale qui s’est déroulée entièrement sur le territoire amossois. Dans le cadre de cette sixième et avant-dernière étape, les coureurs ont parcouru 9 tours de 11 kilomètres à travers les rues de la ville. Ce circuit urbain a permis à plusieurs coureurs des équipes de la Colombie, de la France, du Canada, du Danemark et des États-Unis de partir en échappée pendant quelques minutes avant que le peloton les rattrape dans les virages. Pendant le dernier tour, ce sont les coureurs les plus dominants qui se sont imposés et c’est finalement Quentin Valognes de l’équipe Novo Nordisk qui a terminé au premier rang.

Par ailleurs, le détenteur du maillot brun Rayane Bouhanni s’est mérité la deuxième place, ce qui lui assure de garder le titre du meneur au classement général pour l’étape finale. En troisième place, le Danois Mathias Norsgaard Jorgenson, qui en est à son troisième podium, a également préservé son maillot bleu du meilleur première année. Les maillots orange et à pois ne changeront pas non plus et seront portés respectivement par Adrien Carpentier et Abderrahim Zahiri sur la route de Senneterre à Amos.

Une première place bien méritée
Le fait d’avoir remporté deux étapes en plus du Challenge Sprint Abitibi est un exploit en soit, mais ce qui est le plus remarquable dans le parcours du Français Quentin Valognes est le fait qu’il souffre du diabète de type 1. D’ailleurs, toute l’équipe Novo Nordisk est composée de coureurs qui sont affectés par cette maladie.

La température peu clémente
La pluie a été de la partie pendant plus de vingt minutes lors de cette étape, ce qui a eu pour effet de ralentir les coureurs qui ont été plus prudents dans les virages. Malgré le fait que la chaussée était mouillée, peu d’accidents sont survenus et les coureurs ont préféré rouler de manière plus lente. En tout, le trajet de 95 kilomètres aura pris 2 heures 8 minutes à parcourir.

Demain, la dernière étape
Demain, les cyclistes entameront la dernière étape de cette 46e édition du Tour de l’Abitibi Desjardins. Cette étape entraînera les coureurs de Senneterre jusqu’à Amos en passant par Barraute pour un total de 98 kilomètres. Dans la matinée, le Tour de la relève Desjardins amènera les cyclistes âgés entre 6 à 16 ans à effectuer un critérium dans la ville d’Amos.
AMOS, Julio 26 de 2014 – El día de hoy los ciclistas del Tour de Abitibi Desjardins tuvieron derecho a una etapa bien especial que se llevó a cabo en su totalidad en el territorio de Amos. En el marco de esta sexta y penúltima etapa, los corredores recorrieron 9 vueltas de 11 kilómetros por las calles de la ciudad. Este circuito urbano permitió a varios ciclistas de los equipos de Colombia, Francia, Canadá, Dinamarca y Estados Unidos escaparse durante algunos minutos antes de que el pelotón los alcanzara al tomar las curvas. En la última vuelta, fueron los corredores más dominantes que se impusieron y fue finalmente Quentin Valognes del equipo Novo Nordisk, que terminó en el primer puesto.

En cuanto a él, quien mantiene la camiseta café Rayane Bouhani mereció el segundo puesto que le asegura mantener el titulo como líder en la clasificación general individual para la etapa final. En tercer puesto, el danés Mathias Norsgaard Jorgenson, quien logro su tercer pódium, igualmente mantiene su camiseta azul como mejor novato. La camiseta naranja y la camiseta de puntos no cambiaran de dueño tampoco y serán portadas por Adrien Carpentier et Abderrahim Zahiri sobre la recorrido de Senneterre a Amos.

Un primer puesto bien merecido
El logro de haber ganado dos etapas además del Challenge Sprint Abitibi es un logro en sí mismo, pero lo que es más notable en la trayectoria del francés Quentin Valognes es que el sufre de diabetes de tipo1. Igualmente, todo el equipo de Novo Nordisk está compuesto de corredores que sufren esta enfermedad.

La temperatura poco favorable
La lluvia hizo parte de la etapa durante más de veinte minutos. Lo que causo una disminución en la velocidad de los corredores, quienes fueron más prudentes en las curvas. Sin embargo, aun estando la calzada mojada, hubo pocos accidentes. En total, un trayecto de 95 kilómetros fue recorrido en dos horas y 8 minutos.

Mañana, la última etapa
Mañana, los ciclistas enfrentaran la última etapa de esta 46e edición del Tour de Abitibi Desjardins. Esta etapa llevara los corredores de la ciudad de Senneterre hasta la ciudad de Amos pasando por Barraute por un total de 98 kilómetros. En la mañana, el Tour de la relève Desjardins conducirá los ciclistas de 6 à 16 anos a realizar un circuito dentro de la ciudad de Amos.

L’Échappée no5 26 juillet

Étape du lendemain

Étape #7 : Cette septième et ultime étape partira de l’hôtel de ville de Sennterre dès 15h, avant de quitter pour la municipalité de Belcourt. Ils entreront à Barraute pour la deuxième fois de la semaine vers 15h45. Ils passeront encore une fois par Landrienne avant d’entrer dans la ville d’Amos aux alentours de 16h45. Ils effectueront trois tours en ville avant de franchir la ligne d’arrivée pour la dernière fois en 2014. L’arrivée officielle est prévue à 17h17, si les coureurs maintenant un bon rythme. Ne ratez pas cette dernière chance de les voir!

Faits divers

Connaissez-vous Vincent Drouin? C’est le photographe de Vélo Gazette! Les étapes semblent plutôt dures pour lui puisqu’il profite du transport pour se rendre aux départs pour dormir. Preuve l’appui sur cette photo! Et pourtant, c’est le plus tranquille de tous le soir venu! À sa défense, on vous invite à aller voir ses photos sur la page Facebook de Vélo Gazette, il prend de très belles photos!

Une chute en fin de parcours change la donne

La cinquième étape du Tour de l’Abitibi Desjardins qui partait de Val-d’Or pour se rendre vers Amos s’est déroulée sans anicroche majeure, jusqu’au tous derniers kilomètres du dernier tour dans le circuit urbain. Une chute majeure a jeté à terre une dizaine de cyclistes qui se trouvaient en tête de peloton.
Cette chute aura permis à des coureurs plus en retrait de monter sur le podium. L’étape a été remportée par le Français Quentin Valognes, qui court pour l’équipe Novo Nordisk. Il avait remporté le Challenge Sprint, l’étape hors-concours qui se déroulait le lundi 21 juillet.
«Le lendemain du sprint j’ai fait 15e et après j’ai fait 8e, j’étais un peu déçu, je croyais que je n’étais pas à ma place, je voulais faire mieux. J’ai parlé avec mon coach et du coup il m’a dit que je devais faire comme si j’étais tout seul. C’est ce que j’ai essayé de faire. J’ai profité du travail des équipes nationales qui sont vraiment très fortes. J’ai fait comme au challenge sprint.»
Lors de cette cinquième étape, une autre équipe régionale américaine s’est démarquée grâce à Peter Goguen, de Race CF, qui a terminé deuxième. Le Français Adrien Carpentier est quant à lui monté sur la troisième marche du podium.
Ce dernier a d’ailleurs hérité du maillot orange, qui souligne le meilleur coureur aux points. Le maillot à pois est demeuré dans les mains du Marocain Abderrahim Zahiri, tandis que le maillot bleu du meilleur junior de première année est revenu entre les mains du Danois Matias Norsgaard Jorgensen. Le maillot brun a quant à lui abouti sur les épaules du Français Rayane Bouhanni.

L’Échappée no4 25 juillet

L’étape du lendemain

Étape # 6 : La 6e étape, qui se déroulera le samedi 26 juillet, se déroulera en circuit urbain. Les cyclistes devront parcourir 97, 2 km à l’intérieur des rues d’Amos. En tout, ils répéteront neuf fois le même parcours. Le départ sera donné à 17h15 devant la Cathédrale et la ligne d’arrivée finale devrait être franchie vers 19h28, si les cyclistes maintiennent un bon rythme. Ne manquez pas ce spectacle à l’intérieur même de la ville!

Faits divers

Pour la première année au Tour de l’Abitibi, l’organisation a décidé de faire un concours Instagram. Comment ça marche? Les équipes ont une liste de photos à prendre et à publier en identifiant les photos par le mot-clic #TourAbitibi et leur nom d’équipe. Une photo devant la cathédrale : 1 point, une photo avec le fondateur du Tour : 10 points, etc. Au total, il y a plus d’une centaine de points à cumuler pour le concours. À la fin de la semaine, l’équipe gagnante remportera 6 iHome. Voici quelques photos qui ont été prises par les équipes!

Les cousins français refont le coup

Pour la deuxième fois de cette 46e édition du Tour de l’Abitibi Desjardins, deux coureurs de l’équipe de France sont montés sur le podium lors de la quatrième étape qui se déroulait à Malartic. Adrien Touze et Adrien Carpentier ont devancé leurs adversaires à la toute dernière seconde.
La quatrième étape, qui partait de Malartic avant de faire le tour du lac Malartic à deux reprises puis de revenir au point de départ, en a été une très serrée. En effet, bien que quelques échappées aient eu lieu, le peloton a réussi à reprendre les devants et l’étape s’est jouée dans le sprint final dans les rues malarticoises.
C’est finalement le Français Adrien Touze qui a levé les bras au ciel, suivi de très peu par Jonathan Canaveral Vargas, de la Colombie, puis de son compatriote Adrien Carpentier. L’équipe de France a chanté la Marseillaise du début à la fin, la main sur le coeur, tout sourire devant leurs deux collègues qui trônaient sur les marches tant convoitées.

Quelques chutes
La quatrième étape, qui est la plus courte des étapes sur route, a également été marquée par d’importantes chutes. La première est survenue après un peu plus de 11 kilomètres et a impliqué une bonne dizaine de coureurs, dont plusieurs ont été très amochés. La seconde chute collective s’est produite alors qu’il restait moins de 5 km à faire à la course. À moins de 3 km de la ligne d’arrivée, on constatait qu’aucun coureur n’était en échappée et qu’un important peloton d’une trentaine de coureurs traverserait la ligne d’arrivée en quelques secondes.

Unexpected Changes in the Rankings Des changements inattendus au classementLos cambios inesperados en la clasificación

AMOS, July 25th, 2014 – Several attempts to break away took place all along the 100 kilometres separating Val-d’Or and Amos. The national teams from France, Morocco, Denmark, the United States, and Canada attempted to separate themselves from the rest of the pack, before a counter-attack put a wrench in their plans. During the arrival in town, the competition started to heat up between the Americans and the French, who battled it out until a major fall took out the brown and blue jersey holders, a mere 3 kilometres from the end. This fall allowed several racers to sprint towards the finish line, including the stage winner, Quentin Valognes, from team Novo Nordisk.

Not far behind, cyclist Peter Goguen, who finished second best youth in 2013, won second place, followed by Adrien Carpentier, from France, who also holds a bronze medal for stage 4. Despite winning this stage, as well as the Sprint Abitibi Challenge, Valognes did not win a jersey. It is rather Team France’s Bouhanni who regained the lead in general ranking, earning him the brown jersey. The fall from the United States team greatly affected their lead, and it was finally Mathias Norsgaard Jorgenson, from Denmark, who won both blue and yellow jerseys. As for the other jerseys, the French kept the orange jersey, although it will be worn by Adrien Carpentier, and Team Morocco’s Zahiri kept his polka dot jersey for the next stage.

Shaking the Rankings
The accident which occurred within the last kilometres of arrival greatly affected rankings for several teams. Whereas Pier-André Côté and Laurent Gervais, from Quebec, stood out all week, the fall in which they were caught up in will definitely affect their position in general ranking. The same fate goes for the national team of the United States, who had finally succeeded in putting a strategy together to remove the France and Denmark teams from the lead.

A Different Stage
Tomorrow, the cyclists from the Tour de l’Abitibi Desjardins will remain on Amos soil for the urban circuit, running through 9 laps of 10.8 kilometres. From 5:15 p.m., the citizens will have the opportunity to see the 139 cyclists in various locations throughout town, until 7:35 p.m., where the race will end in front of the cathedral.
AMOS, le 25 juillet 2014 – Plusieurs tentatives d’échappée ont eu lieu tout au long des 100 kilomètres séparant les villes de Val-d’Or et d’Amos. Ce sont principalement les équipes nationales de la France, du Maroc, du Danemark, des États-Unis et du Canada qui ont tenté de se séparer du peloton avant qu’une contre-attaque les ramène au peloton principal. Lors de l’entrée en ville, la compétition est devenue plus féroce entre les américains et les français, qui se sont mené une chaude lutte jusqu’à ce qu’une chute majeure emporte les détenteurs des maillots brun et bleu à 3 kilomètres de la fin. Cette chute fût l’occasion pour plusieurs coureurs de sprinter vers la ligne d’arrivée, dont le gagnant de l’étape, Quentin Valognes de l’équipe Novo Nordisk.

Non loin derrière, le coureur Peter Goguen, qui a terminé deuxième meilleur jeune en 2013, a pris la deuxième place, suivi du Français Adrien Carpentier, qui a également été médaillé de bronze lors de la 4e étape. Malgré le fait qu’il ait gagné cette étape ainsi que le Challenge Sprint Abitibi, Valognes ne s’est pas mérité de maillot. C’est plutôt le Français Bouhanni qui a repris la tête du classement général, ce qui lui a valu le maillot brun. La chute des États-Unis a grandement affecté leur avance et c’est finalement le danois Mathias Norsgaard Jorgenson qui portera le maillot bleu du meilleur jeune. Quant aux autres maillots, les français se sont échangés le maillot orange qui sera maintenant porté par Adrien Carpentier, et le Marocain Zahiri conserve son maillot à pois pour la prochaine étape.

Le classement bouleversé
L’accident survenu dans les derniers kilomètres sur le circuit d’arrivée change énormément le positionnement de plusieurs équipes. Alors que les Québécois Pier-André Côté et Laurent Gervais se sont démarqués toute la semaine, la chute dans laquelle ils ont été entraînés affectera certainement leur rang au classement général. Il va de même pour l’équipe nationale des États-Unis, qui avait finalement réussi à mettre en œuvre une stratégie pour déclasser les équipes nationales du Danemark et de la France.

Une étape différente
Demain, les cyclistes du Tour de l’Abitibi Desjardins resteront sur le territoire amossois dans le cadre du circuit urbain, qui les amènera à parcourir 9 boucles de 10,8 kilomètres. Dès 17h15, les citoyens auront la chance de voir les 139 cyclistes un peu partout en ville jusqu’à 19h35, où la course se terminera devant la Cathédrale.
AMOS, Julio 25 de 2014 – Se realizaron varios intentos de fuga a lo largo de los 100 kilómetros que separan las ciudades de Val-d’Or y Amos. Fueron principalmente los equipos nacionales de Francia, Marruecos, Dinamarca, los Estados Unidos y Canadá que trataron de separarse del pelotón antes que un ataque contra ellos los devolviera al pelotón principal. Al entrar en la ciudad, la competencia se ha vuelto más feroz entre los americanos y los franceses, quienes llevaron una acalorada batalla hasta que una caída mayor implicando los poseedores de la camiseta café y azul en los últimos 3 kilómetros. Esta caída fue la ocasión para que muchos corredores realizaran un sprint hasta la meta, como fue el caso del ganador de la etapa Quentin Valognes del equipo Novo Nordisk

No muy lejos, el corredor Peter Goguen, termino segundo mejor novato 2013, tomando el segundo puesto, seguido del francés Français Adrien Carpentier, quien igualmente obtuvo una medalla de bronce durante la 4e etapa. A pesar del hecho de que ganó la etapa y el desafío Sprint Abitibi Valognes no se ha ganado la camisa, fue el francés Bouhanni quien recuperó el liderato en la clasificación general, lo que le valió la camiseta café. La caída de los Estados Unidos afecto considerablemente su ventaja y finalmente es el danés Mathias Jorgenson Norsgaard quien llevara la camiseta azul de mejor novato. En cuanto a las otras camisetas, los franceses han intercambiado la camiseta naranja que ahora será usada por Adrien Carpentier y el marroquí Zahiri conserva su camiseta de puntos para la próxima etapa.

Clasificación alterada
El accidente ocurrido en los últimos kilómetros sobre el circuito de llegada cambio considerablemente la posición en la clasificación general de varios equipos. Mientras que los quebequenses Pier-André Côté y Laurent Gervais se destacaron durante toda la semana, la caída en la que fueron entrenados desde luego afecta a su clasificación general. Situación similar para el equipo nacional de los Estados Unidos, que por fin había logrado poner en práctica una estrategia de desmantelamiento de los equipos nacionales de Dinamarca y Francia.

Una etapa diferente
Mañana, los ciclistas del Tour de l’Abitibi Desjardins se quedaran en el territorio de la ciudad de Amos en un circuito urbano que los llevara a recorrer 9 vueltas de 10,8 kilómetros. Desde las 17h15 los ciudadanos tendrán la oportunidad de ver a los 142 ciclistas de todo el mundo en la ciudad hasta las 19h35, donde la carrera terminará en frente de la Catedral.

L’Échappée no3 24 juillet

Étape du lendemain

Étape #5 : Cette cinquième étape est un retour dans la ville qui a accueilli le Tour pendant plusieurs années, soit Val-d’Or, le temps d’une étape. Les coureurs partiront de l’hôtel de ville, situé sur la deuxième avenue, avant d’entamer l’étape sur la route 397 en direction de Val-Senneville puis de Barraute. Ils passeront finalement par Landrienne avant d’entrer à Amos vers 18h52. Ils entameront ensuite le circuit urbain, comme à tous les soirs. S’ils maintiennent une bonne vitesse, ils atteindront la ligne d’arrivée officielle devant la Cathédrale vers 19h21.
Soyez là pour les encourager!

Faits divers

Vous auriez dû voir notre photographe, Christian Leduc, lorsque la présidente du Tour lui a dit qu’il se rendait au départ de la course avec le balai. On pouvait voir une certaine forme d’incompréhension sur son visage. Ne vous méprenez pas, ce n’est pas un balai comme sur la photo, il s’agit plutôt du dernier véhicule de la caravane.
Notre photographe est maintenant au courant!

Une longue échappée remportée par le Danois Jorgensen

À la suite d’une échappée de sept coureurs qui a pris forme dès le 21e kilomètre, le Danois Mathias Noorsgard Jorgensen a remporté la deuxième étape de la 46e éditiondu Tour de l’Abitibi Desjardins. Il a devancé au sprint final l’Américain William Barta et le Français Sébastien Havot.
Le gagnant a aussi enfilé les maillots brun, orange et bleu. Les deux premiers à titre de meneur aux points et au temps, et le troisième comme meilleur cycliste de première année de la course. «Je n’ai pas participé à une course de la Coupe des Nations cette année alors cette victoire là est fantastique pour moi», a-t-il mentionné, quelques minutes après avoir tout donné pour l’emporter.
L’échappée, qui aura duré près de 94 kilomètres, n’avait pas été planifiée et s’est déroulée sans stratégie particulière selon lui. «Ce fût une question de travail et d’attaque. Il n’y a pas vraiment eu de stratégie entre nous.» Avec 40 kilomètres à faire, l’écart entre les échappés et le peloton était de 4 minutes 30 secondes. Une distance énorme qui a été ramenée à trois minutes lorsque les cyclistes sont arrivés à Amos. L’écart creusé a fait partie de la stratégie finale du Danois.
«Nous savions que l’écart diminuait mais on n’y pouvait rien. Je n’avais plus de force dans les jambes. J’ai pensé à un moment y aller d’un sprint pour me distancer mais j’ai réalisé que ce serait mieux de rester groupé car il y avait de forts coureurs dans le groupe. Je me suis dit que je ne pourrais peut-être pas gagner, mais que j’avais une chance de podium.»

Zahiri persiste et signe

Le maillot à pois, remis au meilleur grimpeur, est demeuré sur les épaules du Marocain Abderrahim Zahiri, qui a encore offert une solide performance dans les épreuves intermédiaires qui se déroulent en cours d’étape. Mine de rien, la France s’est emparée d’un autre podium, portant son total à trois sur les six depuis le début du Tour. Un des membres de l’équipe canadienne, Pierre-André Côté, a aussi fait partie de l’échappée. Il a décroché la cinquième position lors de cette deuxième étape sur route.
L’Amossois Charles Roy (IAMGOLD-Specialized) a terminé l’étape en 90e place, pour un excellent résultat cumulatif qui le place au 63e rang. Jean-François Soucy (Team Canada) a terminé l’étape en 82e position, ce qui le classe au 108e échelon après deux étapes. Samuel Périgny (Équipe Québec) a pour sa part franchi la ligne d’arrivée en 110e place, pour un classement général au 101e rang. Mathieu Roy (Équipe Québec) occupe présentement la 112e place après deux étapes. Olivier Proulx-Fournier de Senneterre (IAMGOLDSpecialized) a quant à lui fini la course en 153e position.

Info-Vélo

L’antidopage : une mesure essentielle L’antidopage est une mesure essentielle au bon déroulement de toutes les compétitions sportives. Bien qu’il soit extrêmement rare que les cyclistes au niveau Junior utilisent des substances illicites, ceux-ci sont tout de même testés à la fin de chaque course. Au Tour de l’Abitibi Desjardins, ce sont les gagnants de chaque étape ainsi que quelques coureurs choisis au hasard qui doivent effectuer un test d’urine en laboratoire à la fin de chaque course. Les cyclistes sélectionnés doivent se rendre à l’antidopage immédiatement après chaque étape pour effectuer les tests exigés par le commissaire en charge de l’antidopage. Toutes les procédures de recueil d’urine se déroulent devant un chaperon pour éviter toute tricherie. En tout, ce sont plus de 14 000 tests de sang et d’urine qui sont prélevés par l’Union Cycliste Internationale à chaque année.

Résultats

Résultats individuels après deux étapes
1 NORSGAARD JORGENSEN, Mathias Danemark 05:04:06
2 BARTA, William États-Unis 05:04:14
3 BOUHANNI, Rayane France 05:04:15
4 HAVOT, Sébastien France 05:04:16
5 BAK KLARIS, Magnus Danemark 05:04:18

Classement par équipe après deux étapes
1 France 15:13:27
2 Danemark 15:13:29
3 Flagstaff Selection 15:13:46
4 Canada 15:13:46
5 États-Unis 15:13:46

Le connaissez-vous?

Denis Morin
Responsable du flatbed

Vous rencontrerez probablement Denis Morin à chaque départ d’étape. Ce dernier s’occupe du flatbed cette année, c’est-à-dire de la remorque qui transporte tout le matériel et les équipements nécessaires aux protocoles et aux départs des courses. Il installe le tout pour que les dignitaires puissent faire leur discours, que les drapeaux des pays soient présents, que la musique d’ambiance soit présente pour encourager les coureurs. Dès les coureurs partis, la désinstallation commence pour ramener le tout à Amos, prêt à repartir pour la prochaine étape. Bénévole depuis plusieurs années, Denis Morin adore le Tour de l’Abitibi. Allez lui parler, il vous transmettra sa passion. Toujours enjoué, on voit qu’il aime ce qu’il fait. Il a commencé son bénévolat à Rouyn-
Noranda en 2012 et précise qu’il va continuer encore des années puisqu’il est maintenant un jeune retraité. Cycliste amateur, il aime faire du vélo de montagne. L’avantage de la retraite, il peut en faire plus régulièrement

An Eventful Race in MalarticUne course mouvementée à Malartic Una carrera bien movida en Malartic

AMOS, July 24th, 2014 – After a dense group start, a major fall in the pack allowed several racers to forge ahead, while another group formed behind. Two cyclists from the teams Race CF and Hincapie Sportswear Development took advantage of the situation to break away from the rest of the group. With a lead of more than one minute over the main pack, Peter Goguen and David Lombardo kept up their pace all along the race, before being caught up during their arrival in Malartic. The group ended as dense as they had started, with French cyclist Damien Touze in the lead, closely followed by Johnatan Canaveral, from Columbia, and Adrien Carpentier, star sprinter for Team France.

A Jersey Swap
Despite a difficult start, the United States continue to progress. Indeed, this morning’s individual Against-the-Clock Challenge allowed them to climb considerably in the rankings, since the first four positions were occupied exclusively by cyclists from their team. In addition to breaking the record of the highest number of racers from the same team to win a stage, the athletes won the brown jersey, for best general ranking, and the blue jersey, for best rookie. After the fourth stage, William Barta and Adrien Costa are still in possession of the brown and blue jerseys, respectively.

Quebec in the Spotlight
Quebec also impressed a few during the last two stages, with several racers ending amongst the first twenty. The cyclist Laurent Gervais, from Team Quebec, who partook in the breakaway for a short period of time during the second stage, finished in 20th in the Against-the-Clock Challenge and climbed to 6th position after the Malartic stage. Racer Pier-André Côté, from Team Canada, also obtained good results, with a fifth and twelfth position. As for his teammate from Amos, Marc-André Soucy, he finished within the first 25, after experiencing some difficulties at the beginning of the Tour.

Tomorrow, Return to Val-d’Or
Tomorrow, the racers will travel to Val-d’Or and will head for Amos at 4:45 p.m., in front of the City Hall. With a total distance of 111.6 kilometres, this stage will bring the cyclists through Barraute, to end the race in Amos, with 3 laps of the urban circuit.
AMOS, le 24 juillet 2014 – Après un départ en groupe compact, une grosse chute au peloton a permis à plusieurs coureurs de prendre de l’avance, tandis qu’un autre groupe se formait derrière. Deux coureurs des équipes Race CF et Hincapie Sportswear Development ont su profiter de la situation et sont partis en échappée. Avec plus d’une minute d’avance sur le peloton principal, Peter Goguen et David Lombardo ont gardé la cadence pendant toute la course, avant de se faire rattraper lors de leur arrivée dans la ville de Malartic. Le groupe a finalement terminé de manière serrée, avec le français Damien Touze en tête, suivi de près par le colombien Johnatan Canaveral et Adrien Carpentier, le sprinteur vedette de l’équipe de France.

Un échange de maillots
Malgré un départ difficile, les États-Unis continuent de gagner du terrain. En effet, le contre-la-montre individuel de ce matin a permis à cette équipe de monter considérablement dans le classement puisque ce sont quatre coureurs américains qui ont obtenu les quatre premières positions. En plus de battre le record du plus grand nombre de coureurs d’une même équipe à gagner une étape, les coureurs ont réussi à mettre la main sur les maillots brun du meneur au classement général et le maillot bleu du meilleur première année. Après l’étape 4, c’est toujours William Barta et Adrien Costa qui possèdent les maillots brun et bleu.

Le Québec à l’honneur
Le Québec a aussi fait bonne figure lors des deux dernières étapes avec plusieurs coureurs qui ont terminé parmi les vingt premiers. Le coureur de l’équipe Québec Laurent Gervais, qui avait fait partie de l’échappée pendant une courte période de temps durant l’étape 2, a terminé en 20e position au contre-la-montre et a monté jusqu’en 6 position après l’étape de Malartic. Le coureur Pier-André Côté de l’équipe du Canada a également obtenu de bons résultats avec une cinquième et une douzième position. Quant à son coéquipier amossois, Marc-André Soucy, a terminé parmi les 25 premiers après avoir connu des difficultés lors des premières étapes.

Demain, un retour à Val-d’Or
Demain, les 149 coureurs qui prendront le départ se rendront à Val-d’Or pour l’étape 5 Hydro-Québec pour un départ prévu à 16h45 devant l’hôtel de ville. D’une distance totale de 111,6 kilomètres, cette étape entraînera les coureurs jusqu’à Barraute pour terminer la course à Amos avec 3 boucles du circuit urbain.
AMOS 24 de julio de 2014 – Después de iniciar con un grupo compacto, una gran caída en el pelotón permitió que muchos corredores tomaran la delantera, mientras que otro grupo se formaba detrás. Dos corredores de los equipos Race CF y Hincapie Sportswear han sabido aprovechar la situación y partieron en una escapada. Con más de un minuto de ventaja sobre el pelotón principal, Peter Goguen y David Lombardo se mantuvieron al mismo ritmo durante toda la carrera, siendo alcanzados a la llegada a la ciudad de Malartic. El grupo finalmente terminó de forma compacta, con Damien Touze Francés primero, seguido de cerca por el colombiano Johnatan Cañaveral y Adrien Carpentier, el velocista estrella del equipo de Francia

Un intercambio de camisetas
A pesar de un comienzo difícil, los Estados Unidos siguen ganando terreno. De hecho, en la contra reloj individual, etapa realizada en la mañana, ha permitido a este equipo de subir de manera significativa en la clasificación general. Fue gracias a los cuatro los corredores estadounidenses que recibieron las primeras cuatro posiciones, además de romper el récord de la mayor cantidad de corredores del mismo equipo en ganar una etapa, los corredores fueron capaces de tener en sus manos la camiseta café del líder en la clasificación general, y la camiseta azul para el mejor novato. Después de la etapa 4, William Barta y Adrien Costa continúan con las camisetas café y azul.

Quebec honoré
Los equipos de Quebec también han hecho una buena presentación obteniendo buenos resultados en las dos últimas etapas con varios corredores que terminaron entre los veinte primeros puestos. El corredor del equipo Quebec Laurent Gervais, quien formó parte de la fuga durante un corto período de tiempo durante la segunda etapa, terminó en el puesto 20 en la contra-reloj y subió a la sexta (6) posición en la clasificación después de la etapa de Malartic. El corredor Pier-André Côté del equipo de Canadá también obtuvo buenos resultados con una posición de quinto y duodécimo. En cuanto a su compañero Amossois Marc-André Soucy, quien tuvo dificultades en las primeras etapas, termino entre los 25 primeros en esta etapa de Malartic.

Mañana, de nuevo en Val-d’Or
Mañana, los 149 corredores saldrán a la ciudad de Val-d’Or para la etapa quinta (5) de Hydro-Québec. La salida está prevista para las 16h45 al frente de la alcaldía de la ciudad. Una distance total de 111,6 kilómetros, esta etapa llevara a los corredores hasta el pueblo de Barraute para terminar la carrera con tres vueltas en un circuito urbano en la ciudad de Amos.

L’Échappée no2 23 juillet

 CableamosJournalEchappee
CableamosJournalEchappee
Print

Étape à venir

Étape #3 : Le Contre-la-montre individuel compte pour une demi-étape. Il aura lieu le jeudi matin, dès 8h15. Les coureurs partiront de la ligne de départ devant la cathédrale avant d’emprunter la 4e Avenue pour parcourir 5km. Ils feront alors demi-tour pour revenir à la ligne d’arrivée, le tout, le plus rapidement possible.

Étape #4 : La deuxième moitié de la journée sera consacrée au secteur de Malartic. Les coureurs partiront du Centre culturel et récréatif Michel Brière pour se diriger vers le Lac Malartic, qu’ils contourneront deux fois. Ils reviendront par la suite au point de départ, pour un parcours de 51,5 km. Le coup de départ sera donné à 18h15 et les coureurs devraient être revenus à bon port vers 19h30.

Faits divers

La nuit de dimanche à lundi aura été mouvementée pour une dizaine de personnes au Tour de l’Abitibi Desjardins. Imaginez la situation, à 2 h 30 du matin, un camion arrive directement de Montréal à la Polyvalente de la Forêt d’Amos. Le véhicule arrive avec environ 150 vélos à bord puisque plusieurs coureurs ont fait le trajet en autobus. Le véhicule était attendu tard en soirée par l’organisation, mais clairement pas aussi tard que ça. Les vélos devaient absolument être déchargés rapidement pour que le conducteur puisse repartir. Une partie de l’équipe du Tour s’est donc mise à l’oeuvre en pleine nuit pour retirer la précieuse cargaison. C’est en musique que la bande a travaillé au déchargement pendant de longues minutes. Heureusement, ils ont réussi leur mission spéciale grâce à l’aide d’entraîneurs et de mécanos de différentes équipes qui sont venus en renfort au beau milieu de la nuit.

Jour de gloire pour les enfants de la patrie

Plusieurs voyaient les Français comme de très sérieux prétendants aux grands honneurs du Tour de l’Abitibi 2014. Les cousins n’ont pas fait mentir les experts mardi soir en envoyant deux des leurs sur le podium. Partis de Rouyn-Noranda vers 16h30, quelques coureurs ont fait une chute à la suite de deux crevaisons. Comme l’incident s’est déroulé dans une zone neutralisée, qui ne comptait pas vraiment dans la course, l’organisation du Tour a permis à tous les impliqués de rejoindre le peloton, ce qui a entraîné un arrêt d’une dizaine de minutes.

À environ une trentaine de kilomètres de l’arrivée à Amos, deux coureurs ont décidé de prendre les rennes en s’échappant, soit le Français Rayane Bouhanni et le Danois Magnus Bak Klaris. Tous deux ont maintenu leur écart avec le peloton principal jusqu’à la fin, marquée par un sprint entre les deux athlètes, que le Français a remporté. Quelques secondes plus tard, un de ses coéquipiers, Léo Danes, a franchi la ligne d’arrivée pour donner un autre podium à la France. En terrain connu Bouhanni, qui connaît très bien le Danois, était tout sourire quelques minutes après l’étape. «Je connais une bonne saison et j’ai pas mal marché dans les compétitions jusqu’ici. Magnus et moi avons fait la Course de la Paix ensemble en République tchèque et c’est le contraire qui est arrivé alors. J’avais fini deuxième. Mais on s’entend bien ensemble. À la fin, nous avons donné tout ce que nous avions.» La journée sur les routes de l’Abitibi n’a pas été de tout repos pour les coureurs, alors que le vent s’est mêlé de la partie. «Ça a été une course très dure et il fallait bien gérer nos efforts pour s’assurer de finir. Je tiens à remercier l’équipe de France car je suis très bien entouré», a tenu à dire le jeune homme, qui était très heureux de voir un de ses coéquipiers monter sur le podium avec lui.

Deux maillots pour le vainqueur

Le Français Rayane Bouhanni a hérité des maillots brun et orange, respectivement à titre de meneur aux points et au temps. Le maillot à pois, remis au meilleur grimpeur, a été reçu par le Marocain Abderrahim Zahiri, alors que le bleu, qui souligne le meilleur coureur de première année de l’épreuve, a été octroyé au Danois Niklas Larsen.

Après deux jours de compétition, la présidente du Tour Suzanne Fortin n’avait que des éloges pour le déroulement. «La température est de notre côté malgré les menaces de pluie. Le comité d’organisation est très dynamique et motivé. Les équipes nous ont dit trouver l’accueil extraordinaire. Les coureurs se sont dits aussi très satisfaits de l’alimentation.»

L’Amossois qui a le mieux fait lors de cette première étape est Charles Roy, qui court pour l’équipe régionale IAMGOLD-Specialized. Samuel Périgny, qui court pour l’équipe Québec, a terminé
au 106e rang, alors que son compatriote Mathieu Roy a décroché le 124e rang. L’équipe du Québec a pour sa part pris le 10e rang du classement général. Jean-François Soucy, qui porte les couleurs d’équipe Canada, a terminé la course 118e, tandis qu’Olivier Proulx-Fournier, de Senneterre (IAMGOLD-Specialized), a franchi la ligne d’arrivée en 158e position.

Info-vélo

Les jambes rasées : mythe ou réalité?
Plusieurs personnes remettent en question l’utilité pour les cyclistes de se raser les jambes. Bien que cela n’aide pas vraiment à prendre de la vitesse, le rasage comporte plusieurs avantages. En premier lieu, cela facilite le traitement des blessures lorsque les cyclistes chutent. Le fait de ne pas avoir de poils diminue le risque d’infection, permet aux plaies de mieux cicatriser et facilite l’application de pansements. Deuxièmement, les jambes rasées sont idéales pour la massothérapie. En effet, les jambes lisses facilitent l’application de crème par les massothérapeutes et permettent aux huiles et différentes crèmes de mieux pénétrer. Finalement, c’est surtout une question de tradition et d’esthétisme pour les cyclistes qui aiment exhiber leurs jambes bien musclées !

 CableamosJournalEchappee
CableamosJournalEchappee
Print

3 Jerseys for the Danes3 maillots pour les Danois3 camisetas para los Daneses

AMOS, July 23rd, 2014 – The second stage of the Tour de l’Abitibi Desjardins started out strong after the 16th kilometre, with a breakaway from the Japanese racer, Takahiro Koyama. After more than 15 kilometres of riding solo, several racers caught up to him, including cyclists from France, the United States, Denmark, Mexico, and from Team Quebec. The breakaway gave Koyama a lead of over 4 minutes on the rest of the pack at its peak, before ending with a mere 20 seconds ahead. After two hours of racing, Mathias Norsgaard Jorgenson, from Denmark, sprinted for victory, closely followed by William Barta, from Team U.S.A, and Sebastien Havot, from France.

A First in 10 Years
With two podiums in hand, Denmark continues to prove itself as one of the leading teams in this 46th edition. Norsgaard Jorgenson, who was in his first year amongst the juniors, did very well during the breakaway, allowing him to win the two bonus sprints. In addition to winning a gold medal, the Dane also earned the jerseys for his lead in general ranking, lead in points, as well as for best first year cyclist. “It is the fifth time in the history of the Tour that a racer wins all three jerseys in the same stage,” commented the founder of the Tour de l’Abitibi Desjardins, Léandre Normand. As for best climber, the Moroccan racer, Abderrahim Zahiri, will once again be sporting the polka dot jersey tomorrow.

Return From the United States
The United States are back in the race after ending in thirteenth position in the first stage. They who had practically won it all in the two previous editions, were confronted with strong opponents this year, yet finally established themselves, by placing second. William Barta, who was crowned best rookie in 2013, kept up with the other racers in the breakaway, for over 85 kilometres. His teammate, Adrien Costa, repeatedly succeeded in taking a considerable lead over the pack.

Two Half-Stages Tomorrow
Tomorrow morning, the racers will lead off the individual Against-The-Clock Challenge, a round trip on the road to St-Maurice, totaling 10 kilometres. Thereafter, the teams will travel to Malartic for the Fonds Essor Malartic Osisko / Ville de Malartic stage. During this 51.5 kilometre leg, the cyclists will first travel to Rivière-Héva, and then return to Malartic, after completing two laps of the Lac Malartic road.
AMOS, le 23 juillet 2014- Cette deuxième étape du Tour de l’Abitibi Desjardins a commencé en force dès le 16e kilomètre avec une échappée du coureur japonais Takahiro Koyama. Après une quinzaine de kilomètres à rouler seul, il a finalement été rejoint par plusieurs coureurs de gros calibre, dont des cyclistes de la France, des États-Unis, du Danemark, du Mexique et de l’équipe Québec. L’échappée a atteint une avance de plus de 4 minutes sur le peloton principal avant de terminer avec seulement 20 secondes d’écart. Après deux heures de course, le Danois Mathias Norsgaard Jorgenson a finalement sprinté pour la victoire, suivi de près de William Barta de l’équipe des États-Unis et Sébastien Havot de la France.

Une première en 10 ans
Avec deux podiums à son actif, le Danemark continue de s’illustrer comme étant une des équipes meneuses de cette 46e édition. Norsgaard Jorgenson, qui en est à sa première année parmi les juniors, a lancé plusieurs attaques dans le groupe en échappée, ce qui lui a permis de remporter les deux sprints de bonification. En plus d’être médaillé d’or, le coureur danois s’est mérité les maillots du meneur au classement général, du meneur aux points et du meilleur première année. «C’est la cinquième fois dans l’histoire du Tour qu’un coureur remporte les trois maillots en une même étape» a rapporté le fondateur du Tour de l’Abitibi Desjardins, Léandre Normand. Quant au meilleur grimpeur, c’est encore le coureur marocain Abderrahim Zahiri qui portera le maillot à pois demain.

Retour des États-Unis
Les États-Unis sont de retour dans la course après avoir terminé en treizième position suite à la première étape. Cette équipe qui avait pratiquement tout gagné lors des deux dernières éditions s’est vue confrontée à des adversaires de taille cette année et a finalement su s’imposer en allant chercher une deuxième position. William Barta, qui a été couronné meilleur première année en 2013, a gardé la cadence avec les autres coureurs de l’échappée pendant plus de 85 kilomètres. Son coéquipier, Adrien Costa, a aussi réussi à prendre une avance considérable sur le peloton à plusieurs reprises pendant la course.

Deux demi-étapes demain
Demain, les coureurs débuteront dans la matinée avec le contre-la-montre individuel, qui consiste en un aller-retour totalisant 10 kilomètres sur la route vers St-Maurice. Par la suite, les équipes se rendront à Malartic pour l’étape Fonds Essor Malartic Osisko / Ville de Malartic. Lors de cette étape d’une distance de 51,5 kilomètres, les cyclistes se rendront d’abord à Rivière-Héva, puis reviendront ensuite à Malartic après avoir effectué deux tours du chemin du Lac Malartic.

L’Échappée no1 22 juillet

L’étape du lendemain

La deuxième étape du Tour aura lieu le mercredi 23 juil-let, avec comme point de dé-part le Colisée de La Sarre. Les coureurs quitteront le site à 16h45 et emprunte-ront la route 393 vers Pal-marolle, avant de passer par Ste-Rose. Ils poursuivront leur route vers Taschereau, puis Launay, Villemontel et Trécesson. Ils entreront dans la ville d’Amos vers 19h, avant d’entamer le circuit urbain pour donner tout ce qui leur reste. Ils franchiront la li-gne d’arrivée officielle, située devant le parc de la Cathédrale, vers 19h26. L’étape totalise 115,2 kilomètres.
Ne manquez pas ça!

L’Échappée, votre quotidien

Pour une huitième année consécutive, le Tour de l’Abitibi a le plaisir de vous présenter l’Échappée, un quotidien remis aux spectateurs des courses. Vous y retrouverez, entre au-tres, les nouvelles du jour, les résultats, la météo et des ru-briques d’information sur le cyclisme et le Tour.
Surveillez les bénévoles qui distribuent l’Échappée près de la ligne d’arrivée et dans les rues du circuit urbain. N’hési-tez pas à leur faire part de vos commentaires. Nous espé-rons que ce quotidien saura vous divertir et vous informer en attendant l’arrivée des coureurs.

Un bon départ pour l’Amossois Mathieu Roy

Le Tour de l’Abitibi Desjardins 2014 est officiel-lement sur les rails. La première journée toute amossoise du lundi 21 juillet a été marquée par la présentation des équipes en lice, de la Balade populaire Desjardins et du Challenge Sprint Abi-tibi, au cours duquel l’Amossois Mathieu Roy a tenu ses fans en haleine.
Les 28 formations qui batailleront toute la semaine sur les routes de la région ont été présentées de-vant quelques centaines de personnes, vraisembla-blement avides de vélo. Les Amossois Jean-François Soucy (Canada), Samuel Périgny et Mathieu Roy (Québec), ont été les plus applaudis par les specta-teurs, de même que les porte-couleurs de l’équipe régionale abitibienne Iamgold.
Parmi les équipes à surveiller, notons la France, qui occupe actuellement la première place à la Coupe des Nations, de même que le Danemark, qui suit tout juste derrière. Quelque 11 équipes sont originaires des États-Unis, dont les cyclistes de la formation Southeastern Regional, qui arboreront les couleurs de la ville d’Amos à titre de représentants de la ville hôtesse.
Une formation américaine, Team Novo Nordisk, est entièrement composé d’athlètes souffrant du diabète de type 1. Elle compte dans ses rangs deux cyclistes de nationalité espagnole.

Les athlètes se sont mesurés

La première compétition sportive dans le cadre du Tour a été le Challenge Sprint Abitibi, pour lequel chacune des équipes avait délégué l’un des siens. Deux Amossois étaient dans la course, soit Charles Roy, de l’équipe régionale junior Iamgold, ainsi que Mathieu Roy, aussi d’Iamgold, mais qui porte le maillot fleurdelisé le temps du Tour. À noter que les deux athlètes ne sont pas parents.
Par vague de quatre, les 28 coureurs devaient rivaliser d’abord de stratégie et ensuite de vitesse en effec-tuant un aller-retour de 400 mètres. Les deux premiers à franchir la ligne d’arrivée de chaque vague pas-saient au tour suivant. Si Charles Roy a vu ses espoirs stoppés dès sa première présence, Mathieu a atteint la finale consolation, qu’il a terminée en 2e place, donc 6e au total. Le grand gagnant du Challenge, qui a semblé être très apprécié par le public, a été Quentin Valognes, de l’équipe Team Novo Nordisk.

Les Français se démarquent dès la première journée

Dès les premiers coups de pédales donnés dans le ca-dre du 46e Tour de l’Abitibi Desjardins, les coureurs français ont fait tourner les têtes des Amossois réunis aux abords de la ligne d’ar-rivée.
Cette 46e édition a débuté avec une épreuve hors-concours, le Challenge sprint Abitibi, qui aura servi à iden-tifier les cyclistes à surveiller au courant de la semaine. Chaque équipe a envoyé son meilleur sprinteur se mesurer aux autres et ce sont deux coureurs d’origine française qui ont pris les devants, pour deux équipes différentes. Quen-tin Valognes, qui court pour l’équipe Novo Nordisk, a franchi la ligne d’arrivée avec une bonne longueur d’avance sur ses adversaires à chaque ronde du Challenge. Son compa-triote français, Adrien Carpentier, l’a suivi de quelques fractions de seconde.
L’équipe de France n’avait pas pris part au Tour de l’Abitibi depuis 2011 et a su épater la galerie dès le départ. Ils mériteront une surveillance accrue tout au long de cette 46e édi-tion, alors qu’ils trônent au sommet du classement de la Coupe du monde junior de l’Union cycliste internationale.

Info-Vélo

Le rôle de l’équipe permanente
Le Tour de l’Abitibi Desjardins : une des plus grosses courses Junior au monde inscrite dans le circuit Coupe des nations, 6 jours de compétition intensive, plus de 170 coureurs, une trentaine d’équipes et pourtant, seulement 5 personnes et une vingtaine de bénévoles pour tout mettre en place! Pendant l’année, la directrice générale est la seule employée et doit donc gérer de multiples dossiers : rencontrer les différentes villes, trouver des parte-naires, des bénévoles pour le comité organisateur et des employés pour la période estiva-le. Les autres membres de la permanence se joignent à la directrice au début de l’été et se chargent du recrutement des équipes, du déplacement, des repas, des permis, des vête-ments promotionnels, des médailles, de la location et l’achat de matériel, des communica-tions et des partenaires. Beaucoup de travail, mais quelle récompense de voir de tels résultats !

Mot du maire

La Ville d’Amos est heureuse de vous souhaiter la plus cordiale bienvenue à cette 46e édition du Tour de l’Abitibi Desjardins.
C’est avec une grande fierté qu’Amos, le « Berceau de l’Abitibi », vous reçoit pour cet événement régional annuel tant attendu d’an-née en année. De surcroit, en 2014, elle souli-gne son 100e anniversaire qui est marqué de nombreux rassemblements comme celui-ci.
Notre expertise organisationnelle nous a permis de mettre tous les efforts en place afin de ren-dre votre séjour des plus agréables et de vous offrir une compétition à la hauteur de vos atten-tes. Nous sommes convaincus que vous en gar-derez d’excellents souvenirs.
Les membres du conseil municipal vous remer-cient de vo-tre présence et profitent de l’occa-sion pour féliciter tous les membres de cette belle organisa-tion qui ont à coeur, tout comme nous, le développement de notre belle jeunesse sportive.

Bon séjour à Amos,
Ulrick Chérubin
Maire de la Ville d’Amos

Mot de la présidente

Bonjour à tous et à toutes et bienvenue à la 46e édition du Tour de l’Abitibi Desjardins, l’événement cycliste le plus prestigieux et le plus ancien en Amérique du Nord. Au nom des membres du conseil d’administration, nous sommes enchantés de pouvoir présen-ter notre événement à l’occasion des 100 ans de la ville d’Amos.
À nos partenaires régionaux et pro-vinciaux, je vous remercie pour vo-tre générosité et votre support qui nous permettent d’organiser le plus gros événement sportif en Abitibi-Témiscamingue et nous donnent la chance de nous sur-passer année après année.
En tant que présidente et bénévole, je suis toujours impressionnée par l’implication et le travail acharné du comité organisateur, qui a su relever le défi que représente l’organisa-tion du Tour, encore une fois. Votre rigueur et votre énergie sont réellement inspirants !
Toutefois, c’est surtout vous, cher public, qui contribuez au succès et à la renommée du Tour cycliste de l’Abitibi. Votre engouement et votre enthousiasme pour le Tour de l’Abi-tibi Desjardins nous rappellent à chaque an-née pourquoi cette tradition est si bien éta-blie dans notre région. À tous, je vous souhai-te un excellent 46e Tour !

Suzanne Fortin
Présidente du conseil d’administration du Tour cycliste de l’Abitibi Inc.

The Europeans Get NoticedLes Européens se font remarquer Los Europeos sobresalieron

AMOS, July 22nd, 2014 – The cyclists from the 46th edition of the Tour de l’Abitibi Desjardins rode off on a windy day on the first and longest stage of the week. After a beginning marked by several falls, a second neutral start allowed many racers to rejoin the pack. All along the ride, a few cyclists from the national teams were tempted to break away from the rest, but only after the 80th kilometre did two athletes succeed in taking a significant lead over the rest of the pack. In the end, Rayane Bouhanni, from France and Magnus Bak Klaris, from Denmark, came in first and second, with an advance of more than a minute over the closest competitors.

A Well Decorated Racer
France honoured its first position in the International Cycling Union’s (UCI) general ranking, by winning not one, but two spots on the podium. Indeed, cyclist Léo Danes won a third place for France. However, Bouhanni stood out with a gold medal, as well as a brown jersey for best cyclist in the general ranking, and an orange jersey for best time. It should also be noted that he is the brother of Nacer Bouhanni, road cycling champion of France and racer for the professional team FDJ.fr.

Several Teams to Monitor
Despite the fact that the France team is actually leading, the teams from Denmark and Morocco also shone during this stage. In addition to their second position on the podium, Danish racer Niklas Larsen won the blue jersey for best first year junior racer. As for the Moroccans, they once again proved their superiority on the hills, by finishing in the top 3 of all the King of the Mountain trials. This earned them the polka dot jersey for best climber, given to Abderrahim Zahiri.

Tomorrow, the Government of Quebec Stage
Tomorrow, the racers will leave from the La Sarre Coliseum at 4:45 p.m., towards Amos, via Palmarolle and Taschereau. After 99 kilometres on the road, the cyclists will perform 3 laps of the urban circuit, to finish their journey in front of the cathedral.
AMOS, le 22 juillet 2014- C’est par un temps venteux que les coureurs de la 46e édition du Tour de l’Abitibi Desjardins ont entamé la première et plus longue étape de la semaine. Après un début marqué par plusieurs chutes, un deuxième départ neutralisé a permis à plusieurs coureurs de rejoindre le peloton. Tout au long du trajet, différents cyclistes des équipes nationales ont tenté de partir en échappée, mais ce fût seulement après la marque du 80 kilomètres que deux coureurs ont réussi à prendre une avance marquée sur le peloton. Au final, le français Rayane Bouhanni et le danois Magnus Bak Klaris ont terminé en première et deuxième place avec plus d’une minute d’avance sur le peloton principal.

Un coureur bien décoré
La France a fait honneur à sa première position au classement général de l’Union Cycliste Internationale (UCI) en remportant deux places sur le podium plutôt qu’une. En effet, la France a également mérité une troisième place grâce au coureur Léo Danes. Toutefois, c’est Bouhanni qui s’est le plus démarqué avec une médaille d’or ainsi que le maillot brun du meilleur au classement général et le maillot orange du meilleur au temps. Ce dernier est d’ailleurs le frère de Nacer Bouhanni, champion de France de cyclisme sur route et coureur pour l’équipe professionnelle FDJ.fr.

Plusieurs équipes à surveiller
Bien que le France soit actuellement l’équipe meneuse, les équipes du Danemark et du Maroc se sont aussi démarquées lors de cette étape. En plus de leur deuxième position sur le podium, le coureur danois Niklas Larsen s’est mérité le maillot bleu du meilleur junior première année. Quant aux Marocains, ils ont une fois de plus prouvé leur supériorité sur les côtes en terminant dans le top 3 de tous les Grand Prix de la Montagne. Ces GPM leur ont valu le maillot à pois du meilleur grimpeur qui a été remis à Abderrahim Zahiri.

Demain, l’étape Gouvernement du Québec
Demain, les coureurs partiront du Colisée à La Sarre à 16h45 pour se rendre à Amos via Palmarolle et Taschereau. Après 99 kilomètres sur la route, les coureurs parcourront 3 tours du circuit urbain pour terminer devant la Cathédrale.
AMOS, 22 de julio de 2014- Fue con un día muy venteado que los corredores de la 46e edición de la Vuelta de Abitibi Desjardins comenzaron la primera etapa y la más larga de la semana. Después de un comienzo marcado por numerosas caídas, una segunda salida neutralizada permitió a varios corredores alcanzar el pelotón. A lo largo del trayecto, algunos ciclistas de los equipos nacionales intentaron escapasen y tomar la delantera, pero fue solamente después de los 80 kilómetros que dos corredores lograron tomar una sólida ventaja sobre el pelotón. Por último, el francés Rayane Bouhanni y el danés Magnus Bak Klaris terminaron en primero y segundo lugar con más de un minuto de ventaja sobre el pelotón.

Un corredor bien decorado
Francia hizo honor con su primera posición en la clasificación general de la Unión Ciclista Internacional (UCI) obteniendo los dos puestos sobre el pódium. De hecho, Francia ha ganado también el tercer lugar a través del corredor Leo daneses. Sin embargo, es Bouhanni que es el más destacado con una medalla de oro y la camiseta café por la mejor clasificación general, de igual manera obtuvo la camiseta de color naranja por el mejor tiempo. Este último es también el hermano del campeón Nacer Bouhanni campeón de Francia en ciclismo de carretera y corredor para el equipo profesional FDJ.fr.

Varios equipos para ver
Aunque Francia es actualmente el líder en la Vuelta, loa equipos de Dinamarca y Marruecos también se han distinguido durante esta primera etapa. Además de su segunda posición en el podio, el ciclista danés Niklas Larsen se adjudicó la camiseta azul otorgada al mejor joven en el primer año. Como los marroquíes, que han demostrado una vez más su superioridad en la montaña, terminando en el top 3 de todos los grandes premios de la Montaña. Estos GPM les permitieron ganar la camiseta de puntos por el mejor escalador que fue dado a Abderrahim Zahiri.

Mañana, la etapa del gobierno de Québec
Mañana, los corredores saldran del coliseo de la Sarre a las 16h45 para terminar en la ciudad de Amos tomando la vía de Palmarolle y Taschereau. Despues de 99 kilómetros en carretera los corredores montaran 3 vueltas en el circuito urbano terminando al frente de la catedral.

BON 50e TOUR DE L'ABITIBI!