Close

Deux étapes pour les cyclistes du Tour de l’Abitibi

Dès 9h ce matin près de l’entrée principale du Cégep de l’Abitibi-Témiscamingue se déroulait l’étape 3 du Contre-la-montre Individuel du Tour de l’Abitibi. À chacun leur tour, les cyclistes parcouraient une distance de 10,1 km autour du Lac Osisko et on atteint une vitesse moyenne de 47,1 km.

Encore aujourd’hui, les Américains ont fait leur place au classement de cette étape. En première position, Michael Garrison, de l’équipe américaine, suivi de Matthew Riccitello, de la même équipe. Puis, en troisième position on retrouve le Canadien Jacob Rubuliak.

Pour ce qui est des maillots, encore trois coureurs de l’équipe américaine ont grimpé sur le podium. Michael Garrison défend son titre et maintien le maillot brun en plus de remporter son deuxième maillot orange. Matthew Riccitello quant à lui conserve son maillot bleu. Puis, Emil Schandorff Iwersen conserve également son maillot à pois.

 

Deuxième étape de la journée : Malartic

Dès l’arrivée à Malartic, l’ambiance était à la fête. Beaucoup de festivités avait lieu sur le site du Centre culturel et récréatif, avec musique et hot-dogs, familles étaient rassemblées pour l’événement de cette 4e étape.

Malgré un ciel menaçant et les quelques gouttes de pluie, l’étape s’est déroulée calmement, avec une seule chute sur les 52,5 km. Pourtant, il y avait énormément de fébrilité dans l’air. Les cyclistes chassaient très forts à l’avant, amenant le peloton à maintenir une vitesse moyenne de plus de 49km/h, ainsi le record de 1975 de la course la plus rapide. C’est finalement le Canadien Riley Pickrell qui remportera l’étape, lui qui avait été vainqueur de trois étapes lors du Tour 2018. Suivi par Luke Lamperti de l’équipe des États-Unis. Puis, en troisième position, on retrouve Aidan Coats-Ballaseux de l’équipe Team California.

 

Pour ce qui est des maillots, l’américain Michael Garrison détient toujours le maillot brun. Le maillot orange se voit être remporté par Luke Lamperti de l’équipe des États-Unis. Matthew Riccitello conserve toujours son maillot bleu. Puis, Emil Schandorff remporte à nouveau le maillot à pois.

 

Le Tour honore son premier champion

La deuxième cérémonie du Temple de la renommée aura lieu ce samedi, mais le Tour de l’Abitibi a profité de la présence de Gérald Rocheleau à Malartic pour introniser le champion du premier Tour de l’Abitibi en 1969.

Le cycliste de la rive-sud de Montréal a été le premier à franchir le fil d’arrivée de la première étape en 1969 qui reliait Amos et Val-d’Or. M. Rocheleau est ensuite remonté à deux reprises sur la première marche du podium, ce qui lui a permis de remporter le titre de premier champion du Tour à 50 secondes de Robert Van den Eynde en plus de trôner aussi comme meilleur grimpeur.

« J’étais un jeune garçon », se souvient Gérald Rocheleau. « C’était la première fois que je faisais un Tour comme ça », raconte-t-il, quelque peu surpris de recevoir un honneur après toutes ces années. « Au 25 ans du Tour, quand Léandre Normand m’a contacté pour écrire son livre, je me suis aperçu que j’avais gagné quelque chose de grand », mentionne-t-il.

Gérald Rocheleau a donc roulé au niveau compétitif pendant 4 ans principalement dans la région de Montréal. Même si ses meilleures années de cyclisme sont derrières lui, Gérald Rocheleau est toujours en selle, 50 ans après avoir remporté son titre de champion. Il parcourt toujours entre 1000 km et 2000 km par année.

 

Épreuve Témiscamienne

Vendredi 19 juillet, aura lieu la 5e étape du Tour. Une épreuve de plus 131,5 km qui fera faire aux cyclistes le Tour du Témiscamingue. Le départ est prévu à Notre-Dame-du-Nord à 14h et l’arrivée se fera à 16h50 à la ville de départ.

0 Comments

Comments are closed

À très bientôt!