By on 25 juillet 2014

AMOS, le 25 juillet 2014 – Plusieurs tentatives d’échappée ont eu lieu tout au long des 100 kilomètres séparant les villes de Val-d’Or et d’Amos. Ce sont principalement les équipes nationales de la France, du Maroc, du Danemark, des États-Unis et du Canada qui ont tenté de se séparer du peloton avant qu’une contre-attaque les ramène au peloton principal. Lors de l’entrée en ville, la compétition est devenue plus féroce entre les américains et les français, qui se sont mené une chaude lutte jusqu’à ce qu’une chute majeure emporte les détenteurs des maillots brun et bleu à 3 kilomètres de la fin. Cette chute fût l’occasion pour plusieurs coureurs de sprinter vers la ligne d’arrivée, dont le gagnant de l’étape, Quentin Valognes de l’équipe Novo Nordisk.

Non loin derrière, le coureur Peter Goguen, qui a terminé deuxième meilleur jeune en 2013, a pris la deuxième place, suivi du Français Adrien Carpentier, qui a également été médaillé de bronze lors de la 4e étape. Malgré le fait qu’il ait gagné cette étape ainsi que le Challenge Sprint Abitibi, Valognes ne s’est pas mérité de maillot. C’est plutôt le Français Bouhanni qui a repris la tête du classement général, ce qui lui a valu le maillot brun. La chute des États-Unis a grandement affecté leur avance et c’est finalement le danois Mathias Norsgaard Jorgenson qui portera le maillot bleu du meilleur jeune. Quant aux autres maillots, les français se sont échangés le maillot orange qui sera maintenant porté par Adrien Carpentier, et le Marocain Zahiri conserve son maillot à pois pour la prochaine étape.

Le classement bouleversé
L’accident survenu dans les derniers kilomètres sur le circuit d’arrivée change énormément le positionnement de plusieurs équipes. Alors que les Québécois Pier-André Côté et Laurent Gervais se sont démarqués toute la semaine, la chute dans laquelle ils ont été entraînés affectera certainement leur rang au classement général. Il va de même pour l’équipe nationale des États-Unis, qui avait finalement réussi à mettre en œuvre une stratégie pour déclasser les équipes nationales du Danemark et de la France.

Une étape différente
Demain, les cyclistes du Tour de l’Abitibi Desjardins resteront sur le territoire amossois dans le cadre du circuit urbain, qui les amènera à parcourir 9 boucles de 10,8 kilomètres. Dès 17h15, les citoyens auront la chance de voir les 139 cyclistes un peu partout en ville jusqu’à 19h35, où la course se terminera devant la Cathédrale.