Close

Author Archive for: Tour de l'Abitibi

Gala Mérite cycliste québécois 2016

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Pour diffusion immédiate

 

Gala Mérite cycliste québécois 2016

 

BROMONT, le 21 novembre 2016 – La Fédération québécoise des sports cyclistes honorait les réalisations des athlètes, des entraineurs, officiels, organisateurs, bénévoles et clubs qui ont contribué au développement des sports cyclistes au cours de l’année.

Encore une fois cette année, le Tour cycliste de l’Abitibi s’est impliqué dans le développement de l’athlète en parrainant deux prix du Mérite cycliste québécois dans les catégories athlètes espoir féminin et masculin en route et piste. Simone Boilard, membre du Club Cycliste Québec Hype, a connu une année 2016 exceptionnelle. À sa dernière saison dans les rangs cadets, elle a presque tout raflé! Elle a remporté le classement général de la Coupe du Québec en vertu d’une fiche de 11 victoires sur une possibilité de 13. Elle a aussi décroché cinq médailles d’or en autant d’épreuves lors des Jeux du Québec. En plus d’être sacrée championne québécoise sur route et piste, elle est montée sur la plus haute marche du podium au terme du Tour de la relève international de Rimouski.

Pour sa part Félix-Olivier Moreau, membre du Club Cycliste Québec Hype, s’est mérité le premier rang au classement général de la Coupe du Québec chez les minimes. Il est monté à neuf reprises sur le podium dans le cadre de la série provinciale. Également, sa participation au jeu du Québec n’est pas passée inaperçue, il a remporté cinq médailles, dont quatre d’or et une de bronze. Et finalement, lors des Championnats québécois sur route, et piste, il a raflé tous les titres à l’enjeu de ces deux événements.

D’autre part, le Club cycliste d’Amos s’est vu remettre un prix reconnaissance pour leur 50e anniversaire de leur fondation.

Félicitations à tous les gagnants!!!

 

SOURCE :

Patrick Loiselle, directeur général

(819) 290-3612

direction@tourabitibi.qc.ca

facebook.com/tourdelabitibi

twitter.com/tourabitibi

instagram/tourabitibi

snapchat/tourabitibi

«Coup d’Éclat!» pour le Tour et le FME

L’Abitibi-Témiscamingue pourra se vanter d’avoir réalisé deux «Coups d’Éclat!» cette année, grâce au sport et à la culture.

La région, via le Tour de l’Abitibi Desjardins et le Festival de musique émergente (FME), s’est à nouveau distinguée sur la scène provinciale, cette fois en signant un doublé au 14e Gala des «Prix Coup d’Éclat!», tenu mardi soir à Laval dans le cadre du Congrès des festivals, événements et attractions touristiques du Québec.

Ainsi, le Tour de l’Abitibi a remporté la palme dans la catégorie «Concours promotionnel», alors que le FME raflait l’honneur dans la catégorie «Publicité à la télévision» (pour les événements au budget de plus de 500 000 $).

Le Tour a obtenu la faveur du jury avec son concours de photos impliquant les formations qui prenaient part au «Challenge des équipes Instagram». Les équipes cyclistes recevaient une liste de photos à prendre avec divers degrés de difficulté et d’originalité. «En plus d’être amusant, ce concours a créé un ‘’buzz’’ sur les médias sociaux et permis aux spectateurs de voir l’événement à travers l’œil des athlètes», a-t-on souligné au gala.

De son côté, le FME a triomphé avec son amusante publicité montrant des enfants qui jouent de la musique dans un garage du Vieux-Noranda. «Elle est funky et donne définitivement le goût de retomber en enfance et de partir un band de garage», ont fait valoir les organismes qui décernaient les «Prix Coup d’Éclat!».

 

Lire sur le site L’écho Abitibien

A Surprising Finish for the 46th Tour de l’Abitibi DesjardinsUne fin surprenante pour le 46e Tour de l’Abitibi DesjardinsUna final sorprendente de la 46e Tour de l’Abitibi Desjardins

AMOS, July 27th, 2014 – The final stage between Senneterre and Amos was marked with several attempts to break away, coming from teams that had fallen under the radar all week. Indeed, racers from teams Ontario, Hincapie Sportswear Development, Cycling BC, and from the regional team IAMGOLD-Specialized succeeded in breaking away for several minutes, before getting caught up by the rest of the pack, who was led by the national teams. Despite the fact that France, Denmark, and the United States controlled the pack, Team Japan’s Daiki Magosaki was able to win first place, against all odds.

The racers ending in second and third place was also a surprise to the general public, who was present in large numbers to encourage cyclists having made it to the seventh stage. Ahmed Amine Galdoune, from Morocco, won the silver medal, while his teammate, Abderrahim Zahiri, won the polka dot jersey, for best climber. As for the Columbians, they may not have won the King of the Mountain challenge, but Johnatan Canaveral Vargas still managed to bring home a bronze medal for this last stage. Even without a spot on the podium today, Team Denmark’s Jorgenson got to keep the blue jersey for best rookie.

France Wins It All
All week, the podium was shared between the Americans, the Danes, and the French, who were the three favourite teams at the start of the Tour. Finally, the International Cycling Union’s (UCI) ranking turned out to be a good indicator, since France won both brown and blue jerseys. Rayane Bouhanni was thus crowned winner of the 2014 Tour de l’Abitibi Desjardins, and his teammate, Adrien Carpentier, won the orange jersey, with only one point ahead of Bouhanni. The United States did not disappoint either, finishing as the best team in the overall ranking.

The Tour de la Relève Desjardins
This weekend, several racers aged between 6 and 16 years old from the four corners of Quebec gathered in Amos for the Tour de la Relève Desjardins. Amongst the cyclists having stood out, the Atom-aged racer from Amos, Jérôme Gauthier, earned four medals out of eight won by the Amos Cycling Club. Hence, he finished 4th in the ranking of the Quebec Cup.

Sharing of the Host Cities
The Tour de l’Abitibi Desjardins will henceforth be shared between the cities of Val-d’Or, Rouyn-Noranda, and Amos for the next six editions. Next year, the Tour will return to Val-d’Or, after an absence of 4 years, in honour of its 47 years.
AMOS, le 27 juillet 2014 – L’étape finale entre Senneterre et Amos aura été marquée par plusieurs tentatives d’échappées venant d’équipes qui ne s’étaient pas faites remarquées pendant la semaine. En effet, des coureurs de l’équipe Ontario, de Hincapie Sportswear Development, de Cycling BC et de l’équipe régionale IAMGOLD-Specialized ont réussi à partir en échappée pendant plusieurs minutes avant de se faire rattraper par le peloton qui était contrôlé par les équipes nationales. Malgré le fait que la France, le Danemark et les États-Unis contrôlaient le peloton, le japonais Daiki Magosaki a réussi à aller chercher la première place contre toutes les attentes.

Les coureurs qui ont terminé au deuxième et troisième rang ont également étonné le public, qui était présent en grand nombre pour encourager les cyclistes s’étant rendus à la septième étape. Le Marocain Ahmed Amine Galdoune s’est mérité la médaille d’argent alors que son coéquipier Abderrahim Zahiri a remporté le maillot à pois du meilleur grimpeur. Quant aux colombiens, ils n’auront peut-être pas gagné de Grand Prix de la Montagne, mais Johnatan Canaveral Vargas a tout de même réussi à obtenir une médaille de bronze lors de cette dernière étape. Même sans podium aujourd’hui, le danois Jorgenson conserve également son maillot bleu du meilleur première année.

La France grand vainqueur
Toute la semaine, le podium a été partagé entre les américains, les danois et les français, qui étaient les trois équipes favorites au début du Tour. Finalement, le classement de l’Union Cycliste Internationale (UCI) s’est avéré être un bon indicateur puisque la France a remporté les maillots bruns et bleus. Rayane Bouhanni est donc grand vainqueur du Tour 2014 et son coéquipier Adrien Carpentier gagne le maillot orange avec seulement un point devant Bouhanni. Les États-Unis n’ont pas fait mauvaise figure non plus puisqu’ils terminent au classement comme étant la meilleure équipe.

Le Tour de la relève Desjardins
Ce week-end, plusieurs coureurs âgés entre 6 et 16 ans provenant des quatre coins du Québec se sont rassemblés à Amos dans le cadre du Tour de la relève Desjardins. Parmi les coureurs qui se sont démarqués, le coureur amossois d’âge atome Jérôme Gauthier s’est mérité quatre médailles sur les huit gagnées par le Club Cycliste d’Amos. Il termine donc 4e au classement de la Coupe Apogée du Québec.

Partage des villes hôtesses
Le Tour de l’Abitibi Desjardins sera dorénavant partagé entre les villes de Val-d’Or, de Rouyn-Noranda et d’Amos pour les six prochaines éditions. L’année prochaine, le Tour retournera à Val-d’Or après 4 ans d’absence à l’occasion de ses 47 ans.
AMOS, 27 de julio 2014 – La etapa final entre Senneterre y Amos fue marcada por varias tentativas de fugas de diferentes equipos que no se habían sobresalido durante la semana. De hecho, los corredores del equipo de Ontario Hincapie Sportswear Desarrollo de Ciclismo BC y el equipo regional de IAMGOLD-Specialized, lograron partir en fuga durante varios minutos antes de ser alcanzados por el pelotón que estaba controlado por los equipos nacionales. A pesar del hecho que Francia, Dinamarca y los Estados Unidos controlaban el pelotón, el japonés Daiki Magosaki logró obtener el primer puesto en contra de todas las expectativas

Los corredores que terminaron de segundo y tercer puesto, sorprendieron también al público, que estaba presente en gran número para apoyar a los ciclistas que llegaron a la séptima etapa. El Marroquí Ahmed Amina Galdoune ganó la medalla de plata, mientras que su compañero de equipo Abderrahim Zahiri ganó la camiseta de puntos como el mejor escalador. En cuanto a Colombia, no lograron obtener el premio de la Montaña, sin embargo el corredor Johnatan Cañaveral Vargas se las arregló para conseguir una medalla de bronce en la última etapa. Incluso sin pódium hoy, el danés Jorgenson también conserva su camiseta azul para el mejor novato.

Francia el gran vencedor
Toda la semana, el pódium estuvo compartido entre los americanos, los daneses y los franceses, quienes fueron los tres equipos favoritos al comienzo de la semana. Finalmente, la clasificación de la Unión Ciclista Internacional (UCI) demuestra ser un buen indicador, pues la Francia ganó las camisetas café y azul. Rayane Bouhanni es el gran ganador del Tour del 2014 y su compañero de equipo Adrien Carpentier vistió la camiseta naranja con un solo punto de ventaja de Bouhanni. Los Estados Unidos también realizaron un buen trabajo, terminando como el mejor equipo en la clasificación.

El Tour de la relève Desjardins
Este fin de semana, numerosos corredores entre 6 y 16 años provenientes de las cuatro regiones de Quebec, se encontraron en la ciudad de Amos para el Tour de la relève Desjardins. Entre los corredores que sobresalieron estuvo el corredor de Amos Jérôme Gauthier quien obtuvo cuatro de las ocho medallas ganadas por el Club de ciclismo de Amos. Él termina de cuarto 4e en la clasificación de la copa Apogeo de Quebec.

Intercambio de sedes
El Tour de Abitibi Desjardins ahora será compartida entre las ciudades de Val-d’Or, Rouyn-Noranda y Amos para las próximas seis ediciones. El próximo año, el Tour volverá a Val-d’Or después de 4 años de ausencia, con motivo de sus 47 años.

The European Cyclists Are HonouredLes cyclistes européens à l’honneurLos ciclistas europeos resaltan

AMOS, July 26th, 2014 – Today, the cyclists of the Tour de l’Abitibi Desjardins were treated to a very special stage, which took place entirely in Amos territory. For this sixth and second last stage, the racers ran through 9 laps of 11 kilometres through the streets of Amos. This urban circuit allowed several athletes from the teams from Columbia, France, Canada, Denmark, and the United States to break away for a few minutes, before the pack caught up to them during the turns. During the last lap, the most dominant racers made themselves known, and Quentin Valognes, from team Novo Nordisk finally finished in first place.

As for the holder of the brown jersey, Rayane Bouhani, he earned a second place, insuring him to keep the title of leader of the general ranking for the last stage. In third place, Team Denmark’s Mathias Norsgaard Jorgenson, who was on the podium for the third time, also preserved the blue jersey for best rookie. The orange and polka dot jerseys will not change owners either, being worn once again by Adrien Carpentier and Abderrahim Zahiri on the road from Senneterre to Amos.

A Well Deserved First Place
The fact of having won two stages in addition to the Sprint Abitibi Challenge is an achievement in itself, but what is even more remarkable in Team France’s Quentin Valogne’s journey is that he suffers from type 1 diabetes. Besides, all the Novo Nordisk team is composed of racers suffering from this disease.

Some Inclement Weather
It was raining for more than twenty minutes of this stage, which had for effect of slowing down the racers, since they were more cautious in the turns. However, despite the fact that the pavement was wet, few accidents occurred, and the athletes preferred driving at a slower pace. All in all, the 95 kilometre journey took 2 hours and 8 minutes to travel.

Tomorrow, The Last Stage
Tomorrow, the cyclists will begin the last stage of this 46th edition of the Tour de l’Abitibi Desjardins. This stage will bring the racers from Senneterre to Amos, passing by Barraute along the way, for a total of 98 kilometres. In the morning, the Tour de la relève Desjardins will bring the cyclists aged 6 to 16 years old to perform a criterion in Amos.
AMOS, le 26 juillet 2014 – Aujourd’hui, les cyclistes du Tour de l’Abitibi Desjardins ont eu droit à une étape bien spéciale qui s’est déroulée entièrement sur le territoire amossois. Dans le cadre de cette sixième et avant-dernière étape, les coureurs ont parcouru 9 tours de 11 kilomètres à travers les rues de la ville. Ce circuit urbain a permis à plusieurs coureurs des équipes de la Colombie, de la France, du Canada, du Danemark et des États-Unis de partir en échappée pendant quelques minutes avant que le peloton les rattrape dans les virages. Pendant le dernier tour, ce sont les coureurs les plus dominants qui se sont imposés et c’est finalement Quentin Valognes de l’équipe Novo Nordisk qui a terminé au premier rang.

Par ailleurs, le détenteur du maillot brun Rayane Bouhanni s’est mérité la deuxième place, ce qui lui assure de garder le titre du meneur au classement général pour l’étape finale. En troisième place, le Danois Mathias Norsgaard Jorgenson, qui en est à son troisième podium, a également préservé son maillot bleu du meilleur première année. Les maillots orange et à pois ne changeront pas non plus et seront portés respectivement par Adrien Carpentier et Abderrahim Zahiri sur la route de Senneterre à Amos.

Une première place bien méritée
Le fait d’avoir remporté deux étapes en plus du Challenge Sprint Abitibi est un exploit en soit, mais ce qui est le plus remarquable dans le parcours du Français Quentin Valognes est le fait qu’il souffre du diabète de type 1. D’ailleurs, toute l’équipe Novo Nordisk est composée de coureurs qui sont affectés par cette maladie.

La température peu clémente
La pluie a été de la partie pendant plus de vingt minutes lors de cette étape, ce qui a eu pour effet de ralentir les coureurs qui ont été plus prudents dans les virages. Malgré le fait que la chaussée était mouillée, peu d’accidents sont survenus et les coureurs ont préféré rouler de manière plus lente. En tout, le trajet de 95 kilomètres aura pris 2 heures 8 minutes à parcourir.

Demain, la dernière étape
Demain, les cyclistes entameront la dernière étape de cette 46e édition du Tour de l’Abitibi Desjardins. Cette étape entraînera les coureurs de Senneterre jusqu’à Amos en passant par Barraute pour un total de 98 kilomètres. Dans la matinée, le Tour de la relève Desjardins amènera les cyclistes âgés entre 6 à 16 ans à effectuer un critérium dans la ville d’Amos.
AMOS, Julio 26 de 2014 – El día de hoy los ciclistas del Tour de Abitibi Desjardins tuvieron derecho a una etapa bien especial que se llevó a cabo en su totalidad en el territorio de Amos. En el marco de esta sexta y penúltima etapa, los corredores recorrieron 9 vueltas de 11 kilómetros por las calles de la ciudad. Este circuito urbano permitió a varios ciclistas de los equipos de Colombia, Francia, Canadá, Dinamarca y Estados Unidos escaparse durante algunos minutos antes de que el pelotón los alcanzara al tomar las curvas. En la última vuelta, fueron los corredores más dominantes que se impusieron y fue finalmente Quentin Valognes del equipo Novo Nordisk, que terminó en el primer puesto.

En cuanto a él, quien mantiene la camiseta café Rayane Bouhani mereció el segundo puesto que le asegura mantener el titulo como líder en la clasificación general individual para la etapa final. En tercer puesto, el danés Mathias Norsgaard Jorgenson, quien logro su tercer pódium, igualmente mantiene su camiseta azul como mejor novato. La camiseta naranja y la camiseta de puntos no cambiaran de dueño tampoco y serán portadas por Adrien Carpentier et Abderrahim Zahiri sobre la recorrido de Senneterre a Amos.

Un primer puesto bien merecido
El logro de haber ganado dos etapas además del Challenge Sprint Abitibi es un logro en sí mismo, pero lo que es más notable en la trayectoria del francés Quentin Valognes es que el sufre de diabetes de tipo1. Igualmente, todo el equipo de Novo Nordisk está compuesto de corredores que sufren esta enfermedad.

La temperatura poco favorable
La lluvia hizo parte de la etapa durante más de veinte minutos. Lo que causo una disminución en la velocidad de los corredores, quienes fueron más prudentes en las curvas. Sin embargo, aun estando la calzada mojada, hubo pocos accidentes. En total, un trayecto de 95 kilómetros fue recorrido en dos horas y 8 minutos.

Mañana, la última etapa
Mañana, los ciclistas enfrentaran la última etapa de esta 46e edición del Tour de Abitibi Desjardins. Esta etapa llevara los corredores de la ciudad de Senneterre hasta la ciudad de Amos pasando por Barraute por un total de 98 kilómetros. En la mañana, el Tour de la relève Desjardins conducirá los ciclistas de 6 à 16 anos a realizar un circuito dentro de la ciudad de Amos.

L’Échappée no5 26 juillet

Étape du lendemain

Étape #7 : Cette septième et ultime étape partira de l’hôtel de ville de Sennterre dès 15h, avant de quitter pour la municipalité de Belcourt. Ils entreront à Barraute pour la deuxième fois de la semaine vers 15h45. Ils passeront encore une fois par Landrienne avant d’entrer dans la ville d’Amos aux alentours de 16h45. Ils effectueront trois tours en ville avant de franchir la ligne d’arrivée pour la dernière fois en 2014. L’arrivée officielle est prévue à 17h17, si les coureurs maintenant un bon rythme. Ne ratez pas cette dernière chance de les voir!

Faits divers

Connaissez-vous Vincent Drouin? C’est le photographe de Vélo Gazette! Les étapes semblent plutôt dures pour lui puisqu’il profite du transport pour se rendre aux départs pour dormir. Preuve l’appui sur cette photo! Et pourtant, c’est le plus tranquille de tous le soir venu! À sa défense, on vous invite à aller voir ses photos sur la page Facebook de Vélo Gazette, il prend de très belles photos!

Une chute en fin de parcours change la donne

La cinquième étape du Tour de l’Abitibi Desjardins qui partait de Val-d’Or pour se rendre vers Amos s’est déroulée sans anicroche majeure, jusqu’au tous derniers kilomètres du dernier tour dans le circuit urbain. Une chute majeure a jeté à terre une dizaine de cyclistes qui se trouvaient en tête de peloton.
Cette chute aura permis à des coureurs plus en retrait de monter sur le podium. L’étape a été remportée par le Français Quentin Valognes, qui court pour l’équipe Novo Nordisk. Il avait remporté le Challenge Sprint, l’étape hors-concours qui se déroulait le lundi 21 juillet.
«Le lendemain du sprint j’ai fait 15e et après j’ai fait 8e, j’étais un peu déçu, je croyais que je n’étais pas à ma place, je voulais faire mieux. J’ai parlé avec mon coach et du coup il m’a dit que je devais faire comme si j’étais tout seul. C’est ce que j’ai essayé de faire. J’ai profité du travail des équipes nationales qui sont vraiment très fortes. J’ai fait comme au challenge sprint.»
Lors de cette cinquième étape, une autre équipe régionale américaine s’est démarquée grâce à Peter Goguen, de Race CF, qui a terminé deuxième. Le Français Adrien Carpentier est quant à lui monté sur la troisième marche du podium.
Ce dernier a d’ailleurs hérité du maillot orange, qui souligne le meilleur coureur aux points. Le maillot à pois est demeuré dans les mains du Marocain Abderrahim Zahiri, tandis que le maillot bleu du meilleur junior de première année est revenu entre les mains du Danois Matias Norsgaard Jorgensen. Le maillot brun a quant à lui abouti sur les épaules du Français Rayane Bouhanni.

L’Échappée no4 25 juillet

L’étape du lendemain

Étape # 6 : La 6e étape, qui se déroulera le samedi 26 juillet, se déroulera en circuit urbain. Les cyclistes devront parcourir 97, 2 km à l’intérieur des rues d’Amos. En tout, ils répéteront neuf fois le même parcours. Le départ sera donné à 17h15 devant la Cathédrale et la ligne d’arrivée finale devrait être franchie vers 19h28, si les cyclistes maintiennent un bon rythme. Ne manquez pas ce spectacle à l’intérieur même de la ville!

Faits divers

Pour la première année au Tour de l’Abitibi, l’organisation a décidé de faire un concours Instagram. Comment ça marche? Les équipes ont une liste de photos à prendre et à publier en identifiant les photos par le mot-clic #TourAbitibi et leur nom d’équipe. Une photo devant la cathédrale : 1 point, une photo avec le fondateur du Tour : 10 points, etc. Au total, il y a plus d’une centaine de points à cumuler pour le concours. À la fin de la semaine, l’équipe gagnante remportera 6 iHome. Voici quelques photos qui ont été prises par les équipes!

Les cousins français refont le coup

Pour la deuxième fois de cette 46e édition du Tour de l’Abitibi Desjardins, deux coureurs de l’équipe de France sont montés sur le podium lors de la quatrième étape qui se déroulait à Malartic. Adrien Touze et Adrien Carpentier ont devancé leurs adversaires à la toute dernière seconde.
La quatrième étape, qui partait de Malartic avant de faire le tour du lac Malartic à deux reprises puis de revenir au point de départ, en a été une très serrée. En effet, bien que quelques échappées aient eu lieu, le peloton a réussi à reprendre les devants et l’étape s’est jouée dans le sprint final dans les rues malarticoises.
C’est finalement le Français Adrien Touze qui a levé les bras au ciel, suivi de très peu par Jonathan Canaveral Vargas, de la Colombie, puis de son compatriote Adrien Carpentier. L’équipe de France a chanté la Marseillaise du début à la fin, la main sur le coeur, tout sourire devant leurs deux collègues qui trônaient sur les marches tant convoitées.

Quelques chutes
La quatrième étape, qui est la plus courte des étapes sur route, a également été marquée par d’importantes chutes. La première est survenue après un peu plus de 11 kilomètres et a impliqué une bonne dizaine de coureurs, dont plusieurs ont été très amochés. La seconde chute collective s’est produite alors qu’il restait moins de 5 km à faire à la course. À moins de 3 km de la ligne d’arrivée, on constatait qu’aucun coureur n’était en échappée et qu’un important peloton d’une trentaine de coureurs traverserait la ligne d’arrivée en quelques secondes.

Unexpected Changes in the Rankings Des changements inattendus au classementLos cambios inesperados en la clasificación

AMOS, July 25th, 2014 – Several attempts to break away took place all along the 100 kilometres separating Val-d’Or and Amos. The national teams from France, Morocco, Denmark, the United States, and Canada attempted to separate themselves from the rest of the pack, before a counter-attack put a wrench in their plans. During the arrival in town, the competition started to heat up between the Americans and the French, who battled it out until a major fall took out the brown and blue jersey holders, a mere 3 kilometres from the end. This fall allowed several racers to sprint towards the finish line, including the stage winner, Quentin Valognes, from team Novo Nordisk.

Not far behind, cyclist Peter Goguen, who finished second best youth in 2013, won second place, followed by Adrien Carpentier, from France, who also holds a bronze medal for stage 4. Despite winning this stage, as well as the Sprint Abitibi Challenge, Valognes did not win a jersey. It is rather Team France’s Bouhanni who regained the lead in general ranking, earning him the brown jersey. The fall from the United States team greatly affected their lead, and it was finally Mathias Norsgaard Jorgenson, from Denmark, who won both blue and yellow jerseys. As for the other jerseys, the French kept the orange jersey, although it will be worn by Adrien Carpentier, and Team Morocco’s Zahiri kept his polka dot jersey for the next stage.

Shaking the Rankings
The accident which occurred within the last kilometres of arrival greatly affected rankings for several teams. Whereas Pier-André Côté and Laurent Gervais, from Quebec, stood out all week, the fall in which they were caught up in will definitely affect their position in general ranking. The same fate goes for the national team of the United States, who had finally succeeded in putting a strategy together to remove the France and Denmark teams from the lead.

A Different Stage
Tomorrow, the cyclists from the Tour de l’Abitibi Desjardins will remain on Amos soil for the urban circuit, running through 9 laps of 10.8 kilometres. From 5:15 p.m., the citizens will have the opportunity to see the 139 cyclists in various locations throughout town, until 7:35 p.m., where the race will end in front of the cathedral.
AMOS, le 25 juillet 2014 – Plusieurs tentatives d’échappée ont eu lieu tout au long des 100 kilomètres séparant les villes de Val-d’Or et d’Amos. Ce sont principalement les équipes nationales de la France, du Maroc, du Danemark, des États-Unis et du Canada qui ont tenté de se séparer du peloton avant qu’une contre-attaque les ramène au peloton principal. Lors de l’entrée en ville, la compétition est devenue plus féroce entre les américains et les français, qui se sont mené une chaude lutte jusqu’à ce qu’une chute majeure emporte les détenteurs des maillots brun et bleu à 3 kilomètres de la fin. Cette chute fût l’occasion pour plusieurs coureurs de sprinter vers la ligne d’arrivée, dont le gagnant de l’étape, Quentin Valognes de l’équipe Novo Nordisk.

Non loin derrière, le coureur Peter Goguen, qui a terminé deuxième meilleur jeune en 2013, a pris la deuxième place, suivi du Français Adrien Carpentier, qui a également été médaillé de bronze lors de la 4e étape. Malgré le fait qu’il ait gagné cette étape ainsi que le Challenge Sprint Abitibi, Valognes ne s’est pas mérité de maillot. C’est plutôt le Français Bouhanni qui a repris la tête du classement général, ce qui lui a valu le maillot brun. La chute des États-Unis a grandement affecté leur avance et c’est finalement le danois Mathias Norsgaard Jorgenson qui portera le maillot bleu du meilleur jeune. Quant aux autres maillots, les français se sont échangés le maillot orange qui sera maintenant porté par Adrien Carpentier, et le Marocain Zahiri conserve son maillot à pois pour la prochaine étape.

Le classement bouleversé
L’accident survenu dans les derniers kilomètres sur le circuit d’arrivée change énormément le positionnement de plusieurs équipes. Alors que les Québécois Pier-André Côté et Laurent Gervais se sont démarqués toute la semaine, la chute dans laquelle ils ont été entraînés affectera certainement leur rang au classement général. Il va de même pour l’équipe nationale des États-Unis, qui avait finalement réussi à mettre en œuvre une stratégie pour déclasser les équipes nationales du Danemark et de la France.

Une étape différente
Demain, les cyclistes du Tour de l’Abitibi Desjardins resteront sur le territoire amossois dans le cadre du circuit urbain, qui les amènera à parcourir 9 boucles de 10,8 kilomètres. Dès 17h15, les citoyens auront la chance de voir les 139 cyclistes un peu partout en ville jusqu’à 19h35, où la course se terminera devant la Cathédrale.
AMOS, Julio 25 de 2014 – Se realizaron varios intentos de fuga a lo largo de los 100 kilómetros que separan las ciudades de Val-d’Or y Amos. Fueron principalmente los equipos nacionales de Francia, Marruecos, Dinamarca, los Estados Unidos y Canadá que trataron de separarse del pelotón antes que un ataque contra ellos los devolviera al pelotón principal. Al entrar en la ciudad, la competencia se ha vuelto más feroz entre los americanos y los franceses, quienes llevaron una acalorada batalla hasta que una caída mayor implicando los poseedores de la camiseta café y azul en los últimos 3 kilómetros. Esta caída fue la ocasión para que muchos corredores realizaran un sprint hasta la meta, como fue el caso del ganador de la etapa Quentin Valognes del equipo Novo Nordisk

No muy lejos, el corredor Peter Goguen, termino segundo mejor novato 2013, tomando el segundo puesto, seguido del francés Français Adrien Carpentier, quien igualmente obtuvo una medalla de bronce durante la 4e etapa. A pesar del hecho de que ganó la etapa y el desafío Sprint Abitibi Valognes no se ha ganado la camisa, fue el francés Bouhanni quien recuperó el liderato en la clasificación general, lo que le valió la camiseta café. La caída de los Estados Unidos afecto considerablemente su ventaja y finalmente es el danés Mathias Jorgenson Norsgaard quien llevara la camiseta azul de mejor novato. En cuanto a las otras camisetas, los franceses han intercambiado la camiseta naranja que ahora será usada por Adrien Carpentier y el marroquí Zahiri conserva su camiseta de puntos para la próxima etapa.

Clasificación alterada
El accidente ocurrido en los últimos kilómetros sobre el circuito de llegada cambio considerablemente la posición en la clasificación general de varios equipos. Mientras que los quebequenses Pier-André Côté y Laurent Gervais se destacaron durante toda la semana, la caída en la que fueron entrenados desde luego afecta a su clasificación general. Situación similar para el equipo nacional de los Estados Unidos, que por fin había logrado poner en práctica una estrategia de desmantelamiento de los equipos nacionales de Dinamarca y Francia.

Una etapa diferente
Mañana, los ciclistas del Tour de l’Abitibi Desjardins se quedaran en el territorio de la ciudad de Amos en un circuito urbano que los llevara a recorrer 9 vueltas de 10,8 kilómetros. Desde las 17h15 los ciudadanos tendrán la oportunidad de ver a los 142 ciclistas de todo el mundo en la ciudad hasta las 19h35, donde la carrera terminará en frente de la Catedral.

L’Échappée no3 24 juillet

Étape du lendemain

Étape #5 : Cette cinquième étape est un retour dans la ville qui a accueilli le Tour pendant plusieurs années, soit Val-d’Or, le temps d’une étape. Les coureurs partiront de l’hôtel de ville, situé sur la deuxième avenue, avant d’entamer l’étape sur la route 397 en direction de Val-Senneville puis de Barraute. Ils passeront finalement par Landrienne avant d’entrer à Amos vers 18h52. Ils entameront ensuite le circuit urbain, comme à tous les soirs. S’ils maintiennent une bonne vitesse, ils atteindront la ligne d’arrivée officielle devant la Cathédrale vers 19h21.
Soyez là pour les encourager!

Faits divers

Vous auriez dû voir notre photographe, Christian Leduc, lorsque la présidente du Tour lui a dit qu’il se rendait au départ de la course avec le balai. On pouvait voir une certaine forme d’incompréhension sur son visage. Ne vous méprenez pas, ce n’est pas un balai comme sur la photo, il s’agit plutôt du dernier véhicule de la caravane.
Notre photographe est maintenant au courant!

Une longue échappée remportée par le Danois Jorgensen

À la suite d’une échappée de sept coureurs qui a pris forme dès le 21e kilomètre, le Danois Mathias Noorsgard Jorgensen a remporté la deuxième étape de la 46e éditiondu Tour de l’Abitibi Desjardins. Il a devancé au sprint final l’Américain William Barta et le Français Sébastien Havot.
Le gagnant a aussi enfilé les maillots brun, orange et bleu. Les deux premiers à titre de meneur aux points et au temps, et le troisième comme meilleur cycliste de première année de la course. «Je n’ai pas participé à une course de la Coupe des Nations cette année alors cette victoire là est fantastique pour moi», a-t-il mentionné, quelques minutes après avoir tout donné pour l’emporter.
L’échappée, qui aura duré près de 94 kilomètres, n’avait pas été planifiée et s’est déroulée sans stratégie particulière selon lui. «Ce fût une question de travail et d’attaque. Il n’y a pas vraiment eu de stratégie entre nous.» Avec 40 kilomètres à faire, l’écart entre les échappés et le peloton était de 4 minutes 30 secondes. Une distance énorme qui a été ramenée à trois minutes lorsque les cyclistes sont arrivés à Amos. L’écart creusé a fait partie de la stratégie finale du Danois.
«Nous savions que l’écart diminuait mais on n’y pouvait rien. Je n’avais plus de force dans les jambes. J’ai pensé à un moment y aller d’un sprint pour me distancer mais j’ai réalisé que ce serait mieux de rester groupé car il y avait de forts coureurs dans le groupe. Je me suis dit que je ne pourrais peut-être pas gagner, mais que j’avais une chance de podium.»

Zahiri persiste et signe

Le maillot à pois, remis au meilleur grimpeur, est demeuré sur les épaules du Marocain Abderrahim Zahiri, qui a encore offert une solide performance dans les épreuves intermédiaires qui se déroulent en cours d’étape. Mine de rien, la France s’est emparée d’un autre podium, portant son total à trois sur les six depuis le début du Tour. Un des membres de l’équipe canadienne, Pierre-André Côté, a aussi fait partie de l’échappée. Il a décroché la cinquième position lors de cette deuxième étape sur route.
L’Amossois Charles Roy (IAMGOLD-Specialized) a terminé l’étape en 90e place, pour un excellent résultat cumulatif qui le place au 63e rang. Jean-François Soucy (Team Canada) a terminé l’étape en 82e position, ce qui le classe au 108e échelon après deux étapes. Samuel Périgny (Équipe Québec) a pour sa part franchi la ligne d’arrivée en 110e place, pour un classement général au 101e rang. Mathieu Roy (Équipe Québec) occupe présentement la 112e place après deux étapes. Olivier Proulx-Fournier de Senneterre (IAMGOLDSpecialized) a quant à lui fini la course en 153e position.

Info-Vélo

L’antidopage : une mesure essentielle L’antidopage est une mesure essentielle au bon déroulement de toutes les compétitions sportives. Bien qu’il soit extrêmement rare que les cyclistes au niveau Junior utilisent des substances illicites, ceux-ci sont tout de même testés à la fin de chaque course. Au Tour de l’Abitibi Desjardins, ce sont les gagnants de chaque étape ainsi que quelques coureurs choisis au hasard qui doivent effectuer un test d’urine en laboratoire à la fin de chaque course. Les cyclistes sélectionnés doivent se rendre à l’antidopage immédiatement après chaque étape pour effectuer les tests exigés par le commissaire en charge de l’antidopage. Toutes les procédures de recueil d’urine se déroulent devant un chaperon pour éviter toute tricherie. En tout, ce sont plus de 14 000 tests de sang et d’urine qui sont prélevés par l’Union Cycliste Internationale à chaque année.

Résultats

Résultats individuels après deux étapes
1 NORSGAARD JORGENSEN, Mathias Danemark 05:04:06
2 BARTA, William États-Unis 05:04:14
3 BOUHANNI, Rayane France 05:04:15
4 HAVOT, Sébastien France 05:04:16
5 BAK KLARIS, Magnus Danemark 05:04:18

Classement par équipe après deux étapes
1 France 15:13:27
2 Danemark 15:13:29
3 Flagstaff Selection 15:13:46
4 Canada 15:13:46
5 États-Unis 15:13:46

Le connaissez-vous?

Denis Morin
Responsable du flatbed

Vous rencontrerez probablement Denis Morin à chaque départ d’étape. Ce dernier s’occupe du flatbed cette année, c’est-à-dire de la remorque qui transporte tout le matériel et les équipements nécessaires aux protocoles et aux départs des courses. Il installe le tout pour que les dignitaires puissent faire leur discours, que les drapeaux des pays soient présents, que la musique d’ambiance soit présente pour encourager les coureurs. Dès les coureurs partis, la désinstallation commence pour ramener le tout à Amos, prêt à repartir pour la prochaine étape. Bénévole depuis plusieurs années, Denis Morin adore le Tour de l’Abitibi. Allez lui parler, il vous transmettra sa passion. Toujours enjoué, on voit qu’il aime ce qu’il fait. Il a commencé son bénévolat à Rouyn-
Noranda en 2012 et précise qu’il va continuer encore des années puisqu’il est maintenant un jeune retraité. Cycliste amateur, il aime faire du vélo de montagne. L’avantage de la retraite, il peut en faire plus régulièrement

An Eventful Race in MalarticUne course mouvementée à Malartic Una carrera bien movida en Malartic

AMOS, July 24th, 2014 – After a dense group start, a major fall in the pack allowed several racers to forge ahead, while another group formed behind. Two cyclists from the teams Race CF and Hincapie Sportswear Development took advantage of the situation to break away from the rest of the group. With a lead of more than one minute over the main pack, Peter Goguen and David Lombardo kept up their pace all along the race, before being caught up during their arrival in Malartic. The group ended as dense as they had started, with French cyclist Damien Touze in the lead, closely followed by Johnatan Canaveral, from Columbia, and Adrien Carpentier, star sprinter for Team France.

A Jersey Swap
Despite a difficult start, the United States continue to progress. Indeed, this morning’s individual Against-the-Clock Challenge allowed them to climb considerably in the rankings, since the first four positions were occupied exclusively by cyclists from their team. In addition to breaking the record of the highest number of racers from the same team to win a stage, the athletes won the brown jersey, for best general ranking, and the blue jersey, for best rookie. After the fourth stage, William Barta and Adrien Costa are still in possession of the brown and blue jerseys, respectively.

Quebec in the Spotlight
Quebec also impressed a few during the last two stages, with several racers ending amongst the first twenty. The cyclist Laurent Gervais, from Team Quebec, who partook in the breakaway for a short period of time during the second stage, finished in 20th in the Against-the-Clock Challenge and climbed to 6th position after the Malartic stage. Racer Pier-André Côté, from Team Canada, also obtained good results, with a fifth and twelfth position. As for his teammate from Amos, Marc-André Soucy, he finished within the first 25, after experiencing some difficulties at the beginning of the Tour.

Tomorrow, Return to Val-d’Or
Tomorrow, the racers will travel to Val-d’Or and will head for Amos at 4:45 p.m., in front of the City Hall. With a total distance of 111.6 kilometres, this stage will bring the cyclists through Barraute, to end the race in Amos, with 3 laps of the urban circuit.
AMOS, le 24 juillet 2014 – Après un départ en groupe compact, une grosse chute au peloton a permis à plusieurs coureurs de prendre de l’avance, tandis qu’un autre groupe se formait derrière. Deux coureurs des équipes Race CF et Hincapie Sportswear Development ont su profiter de la situation et sont partis en échappée. Avec plus d’une minute d’avance sur le peloton principal, Peter Goguen et David Lombardo ont gardé la cadence pendant toute la course, avant de se faire rattraper lors de leur arrivée dans la ville de Malartic. Le groupe a finalement terminé de manière serrée, avec le français Damien Touze en tête, suivi de près par le colombien Johnatan Canaveral et Adrien Carpentier, le sprinteur vedette de l’équipe de France.

Un échange de maillots
Malgré un départ difficile, les États-Unis continuent de gagner du terrain. En effet, le contre-la-montre individuel de ce matin a permis à cette équipe de monter considérablement dans le classement puisque ce sont quatre coureurs américains qui ont obtenu les quatre premières positions. En plus de battre le record du plus grand nombre de coureurs d’une même équipe à gagner une étape, les coureurs ont réussi à mettre la main sur les maillots brun du meneur au classement général et le maillot bleu du meilleur première année. Après l’étape 4, c’est toujours William Barta et Adrien Costa qui possèdent les maillots brun et bleu.

Le Québec à l’honneur
Le Québec a aussi fait bonne figure lors des deux dernières étapes avec plusieurs coureurs qui ont terminé parmi les vingt premiers. Le coureur de l’équipe Québec Laurent Gervais, qui avait fait partie de l’échappée pendant une courte période de temps durant l’étape 2, a terminé en 20e position au contre-la-montre et a monté jusqu’en 6 position après l’étape de Malartic. Le coureur Pier-André Côté de l’équipe du Canada a également obtenu de bons résultats avec une cinquième et une douzième position. Quant à son coéquipier amossois, Marc-André Soucy, a terminé parmi les 25 premiers après avoir connu des difficultés lors des premières étapes.

Demain, un retour à Val-d’Or
Demain, les 149 coureurs qui prendront le départ se rendront à Val-d’Or pour l’étape 5 Hydro-Québec pour un départ prévu à 16h45 devant l’hôtel de ville. D’une distance totale de 111,6 kilomètres, cette étape entraînera les coureurs jusqu’à Barraute pour terminer la course à Amos avec 3 boucles du circuit urbain.
AMOS 24 de julio de 2014 – Después de iniciar con un grupo compacto, una gran caída en el pelotón permitió que muchos corredores tomaran la delantera, mientras que otro grupo se formaba detrás. Dos corredores de los equipos Race CF y Hincapie Sportswear han sabido aprovechar la situación y partieron en una escapada. Con más de un minuto de ventaja sobre el pelotón principal, Peter Goguen y David Lombardo se mantuvieron al mismo ritmo durante toda la carrera, siendo alcanzados a la llegada a la ciudad de Malartic. El grupo finalmente terminó de forma compacta, con Damien Touze Francés primero, seguido de cerca por el colombiano Johnatan Cañaveral y Adrien Carpentier, el velocista estrella del equipo de Francia

Un intercambio de camisetas
A pesar de un comienzo difícil, los Estados Unidos siguen ganando terreno. De hecho, en la contra reloj individual, etapa realizada en la mañana, ha permitido a este equipo de subir de manera significativa en la clasificación general. Fue gracias a los cuatro los corredores estadounidenses que recibieron las primeras cuatro posiciones, además de romper el récord de la mayor cantidad de corredores del mismo equipo en ganar una etapa, los corredores fueron capaces de tener en sus manos la camiseta café del líder en la clasificación general, y la camiseta azul para el mejor novato. Después de la etapa 4, William Barta y Adrien Costa continúan con las camisetas café y azul.

Quebec honoré
Los equipos de Quebec también han hecho una buena presentación obteniendo buenos resultados en las dos últimas etapas con varios corredores que terminaron entre los veinte primeros puestos. El corredor del equipo Quebec Laurent Gervais, quien formó parte de la fuga durante un corto período de tiempo durante la segunda etapa, terminó en el puesto 20 en la contra-reloj y subió a la sexta (6) posición en la clasificación después de la etapa de Malartic. El corredor Pier-André Côté del equipo de Canadá también obtuvo buenos resultados con una posición de quinto y duodécimo. En cuanto a su compañero Amossois Marc-André Soucy, quien tuvo dificultades en las primeras etapas, termino entre los 25 primeros en esta etapa de Malartic.

Mañana, de nuevo en Val-d’Or
Mañana, los 149 corredores saldrán a la ciudad de Val-d’Or para la etapa quinta (5) de Hydro-Québec. La salida está prevista para las 16h45 al frente de la alcaldía de la ciudad. Una distance total de 111,6 kilómetros, esta etapa llevara a los corredores hasta el pueblo de Barraute para terminar la carrera con tres vueltas en un circuito urbano en la ciudad de Amos.

L’Échappée no2 23 juillet

 CableamosJournalEchappee
CableamosJournalEchappee
Print

Étape à venir

Étape #3 : Le Contre-la-montre individuel compte pour une demi-étape. Il aura lieu le jeudi matin, dès 8h15. Les coureurs partiront de la ligne de départ devant la cathédrale avant d’emprunter la 4e Avenue pour parcourir 5km. Ils feront alors demi-tour pour revenir à la ligne d’arrivée, le tout, le plus rapidement possible.

Étape #4 : La deuxième moitié de la journée sera consacrée au secteur de Malartic. Les coureurs partiront du Centre culturel et récréatif Michel Brière pour se diriger vers le Lac Malartic, qu’ils contourneront deux fois. Ils reviendront par la suite au point de départ, pour un parcours de 51,5 km. Le coup de départ sera donné à 18h15 et les coureurs devraient être revenus à bon port vers 19h30.

Faits divers

La nuit de dimanche à lundi aura été mouvementée pour une dizaine de personnes au Tour de l’Abitibi Desjardins. Imaginez la situation, à 2 h 30 du matin, un camion arrive directement de Montréal à la Polyvalente de la Forêt d’Amos. Le véhicule arrive avec environ 150 vélos à bord puisque plusieurs coureurs ont fait le trajet en autobus. Le véhicule était attendu tard en soirée par l’organisation, mais clairement pas aussi tard que ça. Les vélos devaient absolument être déchargés rapidement pour que le conducteur puisse repartir. Une partie de l’équipe du Tour s’est donc mise à l’oeuvre en pleine nuit pour retirer la précieuse cargaison. C’est en musique que la bande a travaillé au déchargement pendant de longues minutes. Heureusement, ils ont réussi leur mission spéciale grâce à l’aide d’entraîneurs et de mécanos de différentes équipes qui sont venus en renfort au beau milieu de la nuit.

Jour de gloire pour les enfants de la patrie

Plusieurs voyaient les Français comme de très sérieux prétendants aux grands honneurs du Tour de l’Abitibi 2014. Les cousins n’ont pas fait mentir les experts mardi soir en envoyant deux des leurs sur le podium. Partis de Rouyn-Noranda vers 16h30, quelques coureurs ont fait une chute à la suite de deux crevaisons. Comme l’incident s’est déroulé dans une zone neutralisée, qui ne comptait pas vraiment dans la course, l’organisation du Tour a permis à tous les impliqués de rejoindre le peloton, ce qui a entraîné un arrêt d’une dizaine de minutes.

À environ une trentaine de kilomètres de l’arrivée à Amos, deux coureurs ont décidé de prendre les rennes en s’échappant, soit le Français Rayane Bouhanni et le Danois Magnus Bak Klaris. Tous deux ont maintenu leur écart avec le peloton principal jusqu’à la fin, marquée par un sprint entre les deux athlètes, que le Français a remporté. Quelques secondes plus tard, un de ses coéquipiers, Léo Danes, a franchi la ligne d’arrivée pour donner un autre podium à la France. En terrain connu Bouhanni, qui connaît très bien le Danois, était tout sourire quelques minutes après l’étape. «Je connais une bonne saison et j’ai pas mal marché dans les compétitions jusqu’ici. Magnus et moi avons fait la Course de la Paix ensemble en République tchèque et c’est le contraire qui est arrivé alors. J’avais fini deuxième. Mais on s’entend bien ensemble. À la fin, nous avons donné tout ce que nous avions.» La journée sur les routes de l’Abitibi n’a pas été de tout repos pour les coureurs, alors que le vent s’est mêlé de la partie. «Ça a été une course très dure et il fallait bien gérer nos efforts pour s’assurer de finir. Je tiens à remercier l’équipe de France car je suis très bien entouré», a tenu à dire le jeune homme, qui était très heureux de voir un de ses coéquipiers monter sur le podium avec lui.

Deux maillots pour le vainqueur

Le Français Rayane Bouhanni a hérité des maillots brun et orange, respectivement à titre de meneur aux points et au temps. Le maillot à pois, remis au meilleur grimpeur, a été reçu par le Marocain Abderrahim Zahiri, alors que le bleu, qui souligne le meilleur coureur de première année de l’épreuve, a été octroyé au Danois Niklas Larsen.

Après deux jours de compétition, la présidente du Tour Suzanne Fortin n’avait que des éloges pour le déroulement. «La température est de notre côté malgré les menaces de pluie. Le comité d’organisation est très dynamique et motivé. Les équipes nous ont dit trouver l’accueil extraordinaire. Les coureurs se sont dits aussi très satisfaits de l’alimentation.»

L’Amossois qui a le mieux fait lors de cette première étape est Charles Roy, qui court pour l’équipe régionale IAMGOLD-Specialized. Samuel Périgny, qui court pour l’équipe Québec, a terminé
au 106e rang, alors que son compatriote Mathieu Roy a décroché le 124e rang. L’équipe du Québec a pour sa part pris le 10e rang du classement général. Jean-François Soucy, qui porte les couleurs d’équipe Canada, a terminé la course 118e, tandis qu’Olivier Proulx-Fournier, de Senneterre (IAMGOLD-Specialized), a franchi la ligne d’arrivée en 158e position.

Info-vélo

Les jambes rasées : mythe ou réalité?
Plusieurs personnes remettent en question l’utilité pour les cyclistes de se raser les jambes. Bien que cela n’aide pas vraiment à prendre de la vitesse, le rasage comporte plusieurs avantages. En premier lieu, cela facilite le traitement des blessures lorsque les cyclistes chutent. Le fait de ne pas avoir de poils diminue le risque d’infection, permet aux plaies de mieux cicatriser et facilite l’application de pansements. Deuxièmement, les jambes rasées sont idéales pour la massothérapie. En effet, les jambes lisses facilitent l’application de crème par les massothérapeutes et permettent aux huiles et différentes crèmes de mieux pénétrer. Finalement, c’est surtout une question de tradition et d’esthétisme pour les cyclistes qui aiment exhiber leurs jambes bien musclées !

 CableamosJournalEchappee
CableamosJournalEchappee
Print

BON 50e TOUR DE L'ABITIBI!