By on 23 juillet 2014

AMOS, le 23 juillet 2014- Cette deuxième étape du Tour de l’Abitibi Desjardins a commencé en force dès le 16e kilomètre avec une échappée du coureur japonais Takahiro Koyama. Après une quinzaine de kilomètres à rouler seul, il a finalement été rejoint par plusieurs coureurs de gros calibre, dont des cyclistes de la France, des États-Unis, du Danemark, du Mexique et de l’équipe Québec. L’échappée a atteint une avance de plus de 4 minutes sur le peloton principal avant de terminer avec seulement 20 secondes d’écart. Après deux heures de course, le Danois Mathias Norsgaard Jorgenson a finalement sprinté pour la victoire, suivi de près de William Barta de l’équipe des États-Unis et Sébastien Havot de la France.

Une première en 10 ans
Avec deux podiums à son actif, le Danemark continue de s’illustrer comme étant une des équipes meneuses de cette 46e édition. Norsgaard Jorgenson, qui en est à sa première année parmi les juniors, a lancé plusieurs attaques dans le groupe en échappée, ce qui lui a permis de remporter les deux sprints de bonification. En plus d’être médaillé d’or, le coureur danois s’est mérité les maillots du meneur au classement général, du meneur aux points et du meilleur première année. «C’est la cinquième fois dans l’histoire du Tour qu’un coureur remporte les trois maillots en une même étape» a rapporté le fondateur du Tour de l’Abitibi Desjardins, Léandre Normand. Quant au meilleur grimpeur, c’est encore le coureur marocain Abderrahim Zahiri qui portera le maillot à pois demain.

Retour des États-Unis
Les États-Unis sont de retour dans la course après avoir terminé en treizième position suite à la première étape. Cette équipe qui avait pratiquement tout gagné lors des deux dernières éditions s’est vue confrontée à des adversaires de taille cette année et a finalement su s’imposer en allant chercher une deuxième position. William Barta, qui a été couronné meilleur première année en 2013, a gardé la cadence avec les autres coureurs de l’échappée pendant plus de 85 kilomètres. Son coéquipier, Adrien Costa, a aussi réussi à prendre une avance considérable sur le peloton à plusieurs reprises pendant la course.

Deux demi-étapes demain
Demain, les coureurs débuteront dans la matinée avec le contre-la-montre individuel, qui consiste en un aller-retour totalisant 10 kilomètres sur la route vers St-Maurice. Par la suite, les équipes se rendront à Malartic pour l’étape Fonds Essor Malartic Osisko / Ville de Malartic. Lors de cette étape d’une distance de 51,5 kilomètres, les cyclistes se rendront d’abord à Rivière-Héva, puis reviendront ensuite à Malartic après avoir effectué deux tours du chemin du Lac Malartic.